jeudi 25 mai 2017

COMMUNIQUE :

Pour redynamiser l’évangélisation des enfants par les enfants sur nos différentes paroisses, son Excellence Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, invite tous les mouvements d’enfants (MADEB, CHORALE DES ENFANTS, SAMUEL, ADS, SAINT ENFANT JESUS, SCOUT ENFANT, LECTEUR JUNIOR, LEGION DE MARIE JUNIOR etc…) à la 8ème édition des Journées Diocésaines de l’Enfance Missionnaire, les 27 et 28 Décembre 2016 sur la paroisse Saint Vincent de Tchaada.

Pour la réussite desdites journées et pour la participation massive de vos enfants, nous comptons, chers parents et chers Pères, sur votre aide et votre sensibilisation.

Le Coordonnateur diocésain de l’EM, Abbé Georges GAYET

Programme des dites journées

50 ans de la paroisse Sacré-Coeur :

En cette année Sainte de la Miséricorde, va se célébrer le jubilé d’or (50 ans) de création de la paroisse SACRE-CŒUR de Ouenlinda (Porto-Novo). A cet effet une grand-messe se célébrera le dimanche 05 Juin 2016 à 10H00, en la dite église. Elle sera présidée par son excellence, Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo.

Le reste du programme des manifestations

Concert de la Ressurection : 2016 :

Sous le parrainage de son Excellence Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, l’Aumônerie diocésaine des chorales des jeunes et la Coordination des chorales des jeunes de Porto-Novo

vous invitent à la 6ème édition du CONCERT DE LA RÉSURRECTION.

- Date : dimanches de Pâques, 27 mars 2016
- Heure : 16H00
- Lieu : Stade Charles de Gaulle de Porto-Novo
- Entrée : libre et gratuite

Ce sont plus d’une quinzaine de chorales qui se succèderont.

MERCI DE LES SOUTENIR



A c t u a l i t é s
lundi 22 mai 2017
Le pape François présidera un consistoire pour (...)

lundi 15 mai 2017
Le Centre Marial Notre Dame des Lagunes (...)

dimanche 14 mai 2017
Francisco (1908-1919) et Jacinta (1910-1920) (...)

jeudi 11 mai 2017
Le samedi 06 mai 2017 a eu lieu sur la (...)


En vrac !
mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)

mardi 20 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, L’annonce à Zacharie (...)

mardi 20 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, Fils et filles (...)

jeudi 15 décembre 2016
Émerveillement pour tout ce que Dieu accomplit (...)

vendredi 9 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, En ce temps de (...)

mercredi 7 décembre 2016
Ni hypocrites ni rigides, ayant le sens de la (...)

dimanche 20 novembre 2016
Le passage de l’Évangile que nous venons (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > TOUTE L’ANNEE > PÂQUES et TEMPS > CIERGE PASCAL ET

CIERGE PASCAL ET RITE DE LA LUMIERE

Dans l’Ancien testament déjà, un luminaire était prescrit pour le culte de Yahvé (Exode 25, 31, 40 ; Lévitique 24, 2,4) ; rien de surprenant à ce que l’Eglise ait adopté cette coutume, acte parfait d’adoration. La cire à remplacé l’huile d’olive, pour des raisons de commodité et aussi à cause de son symbolisme : quoi de plus pur, en effet ; les auteurs les plus anciens ont fait le rapprochement entre ce corps pur et le corps du Seigneur, autre rapprochement, le cierge éclaire en se consumant, et Jésus “lumière du monde” est allé jusqu’à la mort, pour “ tirer le monde des ténèbres du péché”.

Le cierge pascal

JPEG - 25.2 ko
cierge pascal 2013

Un peu d’histoire : D’après le Dictionnaire historique des institutions, mœurs et coutumes de la France d’Adolphe Chéruel (1809-1891) - Paris, 1899, « lorsque le concile de Nicée eut réglé le jour auquel on célébrerait la fête de Pâques, il chargea le patriarche d’Alexandrie d’en faire dresser tous les ans le canon, et de l’envoyer au pape. Toutes les autres fêtes mobiles se réglaient sur celle de Pâques ; on en faisait un catalogue que l’on écrivait sur un cierge qui était bénit à Pâques, et qu’on appelait cierge pascal ; dans la suite, on écrivit la liste des fêtes mobiles sur un tableau que l’on attacha au cierge pascal ; ce qui se pratiquait encore, au XVIIIe siècle, dans quelques églises. »

La veillée pascale commence par un rituel du feu, symbole du Christ ressuscité qui est la lumière du monde.

Le cierge pascal est l’image du Christ. Les inscriptions gravées dans la cire l’indiquent assez clairement. Tout d’abord, il est éteint, figurant le Christ inanimé dans son tombeau. Allumé au feu nouveau, c’est l’image du Seigneur ressuscité, éclairant notre route comme la colonne de lumière guidait la marche des Hébreux vers la Terre Promise à travers le désert.

Cinq grains d’encens y sont incrustés. Ils représentent les cinq “plaies glorieuses” du Christ crucifié (les deux mains, les deux pieds et le côté). Le cierge pascal est un grand cierge, orné d’une croix. Il est allumé dans la nuit de Pâques, au cours de la grande célébration de la vigile pascale où les chrétiens célèbrent la résurrection de Jésus Christ.

Dans chacun des angles formés par les bras de cette croix, sont inscrits un des quatre chiffres du millésime de l’année.

Au-dessus de la croix, il y a inscrit la première lettre (Alpha) et au-dessous la dernière lettre (Omega) de l’alphabet grec : le Christ est "commencement et fin de toutes choses".

Allumé au feu pascal, le Cierge pascal entre en tête dans l’église, encore plongée dans l’obscurité, suivi de l’assemblée, pour la suite de la célébration.

Le cierge pascal est ensuite utilisé tout au long de l’année — jusqu’au Carême de l’année suivante — pour la célébration des baptêmes, dont la liturgie utilise toujours le cierge comme référence au mystère de Pâques, qui est au cœur du baptême : par le baptême en effet, le nouveau chrétien est plongé dans la mort et la résurrection du Christ. Le cierge de la profession de foi ou cierge baptismal rappelle aux baptisés que leur vie doit être un témoignage lumineux. Aux parents, parrains et marraines, il redit qu’ils doivent aider les nouveaux baptisés à fortifier leur foi afin d’être pour leurs frères, des ” lumières ardentes “ qui les guident.

Le symbole du Cierge pascal demande qu’il soit unique, même si plusieurs paroisses sont rassemblées, puisqu’il représente le Christ ressuscité, lumière du monde.

Père V. Frumence