mardi 19 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > LE RITE DE CANONISAT

LE RITE DE CANONISATION
  • Le rite de canonisation se fait au tout début de la célébration eucharistique. Le préfet de la Congrégation pour les causes des saints (actuellement le cardinal Angelo AMATO) accompagné du Postulateur (souvent un prêtre ou un évêque du même diocèse que le futur saint), s’avance et demande, en latin, au pape de bien vouloir procéder à la canonisation.
  • La première demande (en latin petitio) concerne l’inscription du bienheureux au catalogue des Saints : « Très Saint-Père, la sainte Église notre Mère vous demande d’inscrire le (la) bienheureux(se) … au catalogue des saints et ce faisant, qu’il (elle) soit invoqué(e) par tous les chrétiens ».
  • Le saint Père demande alors à tous les fidèles présents d’invoquer la Vierge Marie et tous les Saints (la litanie des saints) : « Chers frères, élevons nos prières vers Dieu le Père tout-puissant par Jésus Christ, afin que, par l’intercession de la bienheureuse Vierge Marie et de tous les saints, il soutienne de sa grâce ce que nous allons maintenant accomplir ».
  • Après la litanie des saints, le pape fait une brève oraison puis prononce solennellement la formule de canonisation : « En l’honneur de la Très Sainte Trinité, pour l’exaltation de la foi catholique et pour l’accroissement de la vie chrétienne, avec l’autorité de Notre Seigneur Jésus-Christ, des Saints Apôtres Pierre et Paul, et la Nôtre, après avoir longuement réfléchi et invoqué à plusieurs reprises l’aide divine et écouté l’avis de beaucoup de Nos Frères dans l’Épiscopat, nous déclarons et nous définissons Saint, le Bienheureux . Et nous l’inscrivons dans le Livre des Saints et nous décrétons qu’il doit être vénéré avec dévotion dans toute l’Église. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ».
  • On porte alors les l’urne contenant les reliques du Saint et le diacre procède à l’encensement en signe de vénération, pendant qu’on exécute un chant d’action de grâces.
  • Après l’encensement, le cardinal préfet de la congrégation pour la cause des saints remercie le saint Père et lui demande humblement le décret apostolique de canonisation du nouveau saint. La célébration poursuit alors son cours comme d’ordinaire.

Abbé Servais YANTOUKOUA,

Correspondant