vendredi 22 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > LES CHORALES D’AGBAL

LES CHORALES D’AGBALILAME HONORENT SAINTE CECILE

Le 22 novembre de chaque année, l’Eglise fait mémoire de sainte Cécile. On a fait d’elle patronne des musiciens et des chorales, selon ce passage du récit de sa passion : « pendant que retentissaient les instruments de ses noces, elle chantait en son cœur pour le Seigneur ».

JPEG - 51.1 ko
Vue partielle Chorale Sehouégnon

C’est pour honorer sainte Cécile patronne des chorales que, sur la paroisse sainte Anne d’Agbalilamè, les huit (08) chorales de cette paroisse se sont retrouvées le samedi 26 novembre pour une célébration solennelle présidée par le Père Jean de Dieu DANSOU, vicaire, assisté du Père Hubert ASSOHOUNME, curé. Il s’agit des chorales : Grégorienne, Ajogan, Sèxwegnon, Hanyé, Aluwasio, Yoruba, Jeunes et Enfants.

JPEG - 42.4 ko
Vue partielle Chorale Hanyé

Dans son homélie, le Père curé est parti du récit du martyre de sainte Cécile pour montrer aux choristes que Cécile est une femme de prière portant sans cesse l’Evangile dans son cœur. Il a aussi montré que le chant liturgique est lié à la parole de Dieu. Ainsi les chorales ont pour mission d’aider le peuple à mieux adorer Dieu en esprit et en vérité, à louer Dieu, à le glorifier et surtout à le rencontrer dans les mystères que nous célébrons dans la liturgie.

JPEG - 44.4 ko
Vue partielle Chorale Yorouba

Dans une seconde partie, le curé a relevé les bienfaits du chant religieux que nous pouvons regrouper en quatre points :

- Le chant est un puissant moyen d’unification d’un groupe ; car chanter ensemble crée une communauté de frères et sœurs.

- Le chant est une manière de signifier une distance rituelle avec un texte : les parties de la messe chantées pour les mettre en relief et montrer que ce ne sont pas des paroles banales.

- La mélodie d’un chant est par elle-même une forme d’expression qui soutient et souligne celle des paroles.

- Le chant permet une intériorisation sans égale de la Parole de Dieu transcrite ou glissée dans ses paroles : on mémorise beaucoup plus facilement un chant qu’un texte.

JPEG - 53.1 ko
Vue Partielle Chorale Adjogan

La musique permet l’intériorisation de la Parole de Dieu ; signifie l’aspect festif de la rencontre liturgique, conclut-il.

A la fin de la célébration, ce fut le moment de la grande allégresse. Chaque chorale s’est alors installée avec ses instruments pour l’animation. Après cela, suivront les agapes fraternelles. Cette fête a permis aux choristes de consolider la fraternité et la vie communautaire paroissiale.

JPEG - 50.2 ko
Vue partielle Chorale des jeunes

‘’Equipe de Presse de la Paroisse’’