mercredi 23 août 2017



A c t u a l i t é s
mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)

vendredi 14 juillet 2017
Gangban, arrondissement de la commune d’Adjohoun.


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > La pâques des non-voy

La pâques des non-voyants à Banigbé

Les festivités pascales de cette année ont eu un cachet spécial sur la paroisse Saint André de Banigbé. Sur l’initiative du père Nestor, le curé de la paroisse, qui a voulu mettre un accent particulier sur la lumière du ressuscité, le Centre de Promotion Social des Aveugles et Amblyopes de Sègbèya (CPSAS) a été invité pour fêter la pâque avec les paroissiens de Banigbé. Ils étaient une vingtaine accompagnée de leur directrice Madame Ridiatou O. AMOUSSA PARAÏSO, Madame DOUMATEY Irène et d’autres encadreurs à fouler pour la première fois le sol de Banigbé. A l’heure de la veillée plus besoin d’appeler les paroissiens au silence car, la présence de ces hôtes stimulait à la prière. Les esprits étaient élevés, plus personnes ne pensait a ses corps mouillés par la pluie. Tous, voyants, non-voyants ou mal-voyants célébraient autour du cierge pascal le Christ lumière. A la présentation de la lumière du Christ par le curé, nos frères aveugles répondaient tout joyeux unanimement avec les autres « nous rendons grâce à Dieu ».

Le plus étonnant de cette soirée c’est la liturgie de la parole qui a connu la forte participation de nos hôtes ; les fidèles de Banigbé ont vu les lectures faites en braille et ont rendu grâce à Dieu pour le handicap vaincu. La messe a suivi son cours normal. La joie et l’allégresse pascales étaient au rendez-vous. Après la bénédiction finale la directrice a rappelé l’historique du centre. Elle était heureuse d’en parler dans une église catholique d’autant que l’initiateur est un prêtre. De son discourt nous retenons que jadis, il n’existait au Bénin aucune structure d’accueil pour les déficients visuels. Le premier regroupement d’aveugles est né de l’initiative d’un prêtre français frappé de cécité. Ce regroupement sous la direction du Révérend Père a eu pour objectif, de cibler les aveugles qui déambulaient, mendiaient dans les rues aux abords des Eglises de Cotonou et des zones environnantes. Après le regroupement, ce fut l’apprentissage de l’écriture braille afin que ces derniers puissent lire la bible en braille. Ce creuset était non seulement un lieu d’étude mais aussi un cadre d’attraction, d’entraide, d’échange d’idées et de vie communautaire. Les participants à cette liturgie se souviendront toujours de ces talentueux hôtes, de leur animation, de leur contagieux joie, de prière et chanterons toujours Alléluia ! Alléluia pour le Christ notre lumière qui a vaincu le mal et qui nous sort de toute fatalité.

(Augustine Houanvoegbe, une fidèle de la paroisse de Banigbé)