vendredi 15 décembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 5 décembre 2017
C’est au sanctuaire marial à Dassa que la (...)

mercredi 29 novembre 2017
« Rendez grâce au Seigneur, éternel est son (...)

mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > La procession des

La procession des oblats

En plus de la traditionnelle hostie offrande que sont le vin et eau, les ciboires et calices, il y avait aussi :

  • Un panier d’igname et de manioc. Ce sont des tubercules. L’igname est l’un des aliments de base dans les régions du nord-Bénin, jusque dans les régions des collines de Dassa ; le manioc dont on tire différentes farines (tapioca, gari etc est cultivé un peu partout au Bénin, mais surtout dans la moitié sud du pays. L’un et l’autre se cultivent aussi dans différents pays du continent : Nigeria, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Togo …
  • Un panier de régime de palme. Le palmier est un arbre important pour le peuple béninois. Tout est utile dans cet arbre. Il est principalement cultivé dans le sud du pays jusqu’à la limite de Savè. On tire de ses graines deux types d’huile ; d’où son nom courant de palmier à huile. Le tronc est utilisé dans les charpentes traditionnelles, et les branchages dans la vannerie. Le palmier est symbole du don total, de la disponibilité totale à Dieu qui peut tout utiliser de nous pour sa gloire.
  • Un panier de régime de bananes plantains, fruit succulent surtout cultivé au sud du Bénin et dans les régions bien arrosées et le long des cours d’eau. Le bananier symbolise la renaissance perpétuelle. C’est le plant qui, en mourant, laisse toujours des rejetons.
  • Il y avait aussi un papier d’ananas. C’est un fruit à régime qu’on rencontre au sud du Bénin. Il est cultivé principalement dans les régions de la dépression de la Lama, de Sèhouè.
  • Un panier de coton. Le coton est la principale culture de rente et d’exportation. Il se cultive du nord au sud, mais beaucoup plus au nord qu’au sud.
  • Une nappe tissée avec le logo de la visite du saint Père et le nom du pape dans une calebasse ciselée à la manière peuhl.
  • Enfin un couple de colombes blanches en cage, symbole de paix dont nous avons tant besoin.