mardi 12 décembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 5 décembre 2017
C’est au sanctuaire marial à Dassa que la (...)

mercredi 29 novembre 2017
« Rendez grâce au Seigneur, éternel est son (...)

mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > SPIRITUS LEGIS > La publication (...)

La publication des livres liturgiques suit-elle une discipline ?

Les livres liturgiques sont ceux prescrits par l’Église pour la célébration de la sainte liturgie : missels, rituels, bréviaires. En considérant le lien étroit en la « lex orandi » et la « lex credendi », le législateur, pour éviter que des erreurs se glissent dans les célébrations liturgiques, donne des clarifications de grande importance. C’est pourquoi le canon 838 dispose : « L’ordonnancement de la sainte liturgie dépend uniquement de l’autorité de l’Église ; cette autorité est détenue par le Siège Apostolique et, selon le droit, par l’Évêque diocésain. Il revient au Siège Apostolique d’organiser la sainte liturgie de l’Église tout entière, d’éditer les livres liturgiques, de reconnaître leurs traductions en langues vernaculaires et de veiller à ce que les règles liturgiques soient fidèlement observées partout. Il appartient aux conférences des Évêques de préparer les traductions des livres liturgiques en langues vernaculaires, en les adaptant de manière appropriée dans les limites fixées par ces livres liturgiques, et de les publier après reconnaissance par le Saint-Siège. En matière liturgique, il appartient à l’Évêque diocésain de porter, pour l’Église qui lui est confiée et dans les limites de sa compétence, des règles auxquelles tous sont tenus ». Il apparait donc clairement que la traduction des livres liturgiques en langues vernaculaires doit être une œuvre commune ou de communion ecclésiale de toute la conférence des évêques d’un pays et non une tâche individuelle ou isolée de chaque évêque diocésain. Elle doit obtenir la ricognitio de la Congrégation du culte divin et de la discipline des Sacrements, restant sauve la compétence de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Pour la réédition des livres liturgiques, leurs traductions en langue vernaculaire, ainsi que des parties de ces livres, l’ordinaire du lieu doit donner une attestation certifiant leur concordance avec l’édition approuvée (édition typique). Celle-ci, souvent en latin, est publiée par la Typographie vaticane sur l’autorisation de la Congrégation du culte divin et de la discipline des Sacrements. Cela exige donc que l’équipe de traduction ou de censure des livres liturgiques aie une connaissance minimale du latin. La traduction des livres liturgiques est certes nécessaire et urgente en certains endroits de notre Église locale. Mais nous souhaitons qu’elle se fasse sans hâte ou précipitation frénétique dans le respect des normes juridiques qui protège la vie de foi et de prière des fidèles.