mardi 19 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > Le déclin de la (...)

Le déclin de la liberté religieuse dans le monde

Rapport 2014 de l’AED - France

Vous publiez votre Rapport 2014 sur la liberté religieuse dans le monde : est-ce une photographie annuelle ? Qu’est-ce qui a changé depuis le rapport précédent ?

Ce Rapport sur la liberté religieuse dans le Monde, nous le publions tous les deux ans. D’une part, nous estimons que cela suffit, car dans la majorité des pays, la situation ne change pas non plus tous les six mois. Bien sûr, il peut y avoir de graves crises et il nous est toujours possible à ce moment-là d’évoquer l’évolution de la situation avec d’autres supports, mais il nous semble que ce cycle sur deux ans nous permet de prendre plus de recul sur ce qui se passe en profondeur. Par ailleurs, il est vrai que la réalisation de ce Rapport demande énormément de travail : une fois tous les deux ans est amplement suffisant !

Pour répondre à votre question sur ce qui a changé pendant la période couverte par ce dernier Rapport (octobre 2012 à juin 2014), je commencerais par une bonne nouvelle : sur les 196 pays analysés, nous avons constaté des améliorations dans … 6 pays ! Ce n’est pas beaucoup mais on doit tout de même se réjouir de cela. Ces 6 pays sont : Cuba, les Emirats Arabes Unis, l’Iran, le Qatar, le Zimbabwe et Taïwan. Cela étant, j’ai parlé d’améliorations, cela ne signifie pas que la situation y soit idéale. Sur ces six, quatre restent classés comme des lieux de haute ou moyenne persécution !

A contrario, on ne peut que globalement faire état d’une dégradation de la situation de la liberté religieuse dans le monde. C’est sans doute l’impression que tout le monde peut avoir au vu des actualités mais ce Rapport, malheureusement, le confirme. Une détérioration de la situation a été enregistrée dans 55 pays soit 28% des pays du monde.

Quel est l’esprit de votre Rapport sur la liberté religieuse ?

Ce Rapport ne concerne pas uniquement les chrétiens, il n’est pas un état des lieux de la persécution antichrétienne. Cela, nous le faisons tout au long de l’année car notre mission principale est de venir en aide aux chrétiens persécutés et tout particulièrement aux catholiques puisque nous sommes une oeuvre de l’Eglise catholique. Toutes nos publications évoquent cette réalité à laquelle nous essayons de répondre par le biais de l’information mais aussi de la prière et bien sûr de l’aide matérielle à travers plus de 5000 projets par an dans 150 pays.

Ce Rapport sur la liberté religieuse se veut également au service de nos frères qui souffrent à travers le monde mais simplement, nous avons retenu un angle différent. Puisque nous demandons davantage de liberté religieuse, il nous semble logique de la demander pour tous. C’est la raison pour laquelle sont étudiées dans ce Rapport toutes les restrictions en termes de liberté religieuse, quelle que soit la religion. Ce Rapport se veut donc le plus exhaustif possible avec comme objectif de faire progresser la liberté religieuse dans le monde, pour tout le monde !

Qu’en tirer, que faire ?

Encore une fois, l’impression générale de ce Rapport 2014 est que le droit à la liberté religieuse est entré dans une phase de déclin. Il y a les discriminations inscrites dans de nombreuses Constitutions et celles que les groupes religieux minoritaires vivent au quotidien, mais il y a aussi de plus en plus de régions où les tensions ethniques, économiques et / ou politiques se mêlent aux questions religieuses au point qu’il devient parfois difficile de faire objectivement le tri entre les discriminations strictement religieuses et celles résultant d’autres problématiques. La République centrafricaine en est certainement une des meilleures illustrations.

Ce qui ressort également de ce Rapport, c’est que les chrétiens restent le groupe religieux le plus discriminé. Il y a bien sûr leur nombre (quasiment un tiers de l’humanité) et aussi leur dispersion géographique (ils sont partout) mais cela n’explique pas tout. Le christianisme dérange visiblement de plus en plus, soit parce qu’il défend une anthropologie qui est aujourd’hui de plus en plus combattue, soit paradoxalement parce qu’il se développe et que cela entraîne des réactions de rejet.

Que faire ? La liberté religieuse n’est pas simplement une question théologique qui ne concernerait que les experts ou les grenouilles de bénitier, elle concerne tout le monde, à des degrés divers certes mais c’est bien tout le monde qui est concerné. Lorsque la liberté religieuse progresse, tout le monde en profite. Lorsqu’elle régresse, tout le monde en paie le prix car nous vivons de plus en plus interconnectés. La détérioration de la liberté religieuse au Moyen-Orient par exemple a des répercussions jusqu’en Europe. C’est pourquoi il nous semble indispensable de militer pour la liberté religieuse, c’est l’objet de ce Rapport.

Si vous deviez garder seulement un témoignage à retenir de cette édition 2014 ?

Spontanément, je citerai le cas de Meriam Ibrahim, cette jeune soudanaise obligée d’accoucher en prison dans des conditions sordides et condamnée à mort par pendaison pour apostasie. Née d’un père musulman et d’une mère chrétienne, elle a été élevée dans la foi chrétienne, le père ayant abandonné la famille très tôt. Sommée de renier sa foi pour devenir musulmane, Meriam a refusé d’abjurer faisant valoir qu’elle avait toujours été chrétienne. Elle a risqué la mort pour cela ! Ce n’est que grâce à la mobilisation internationale qu’elle a pu être sauvée et quitter le pays. On est clairement dans le déni total de toute liberté religieuse, voire de toute humanité !

Sinon, il faudrait évidemment parler des réfugiés syriens et irakiens dont le nombre et la souffrance dépassent l’entendement. Depuis bientôt quatre ans en Syrie et particulièrement depuis le mois de juin en Irak avec la chute de Mossoul, on a affaire à des millions de réfugiés dont le seul crime est de ne pas pratiquer la « bonne » religion. L’épicentre de la suppression de la liberté religieuse, c’est bien là qu’il se situe !

Faudra-t-il attendre 2016 pour avoir d’autres nouvelles ?

Le prochain Rapport sera bien publié en 2016 mais ce n’est pas le seul outil que nous ayons. Bien entendu, il permet de faire le point à un instant T et de conserver une trace de l’évolution de la situation mais cela ne suffit pas, d’autant plus que les choses vont de plus en plus vite. Pour ceux que cela intéresse, il y a évidemment notre site www.aed-france.org qui fait régulièrement le point sur ces questions, mais je suis très heureux d’annoncer également le lancement d’un nouveau site rattaché à l’AED et qui sera entièrement consacré à la liberté religieuse. Il s’agit de l’Observatoire de la liberté religieuse et le site est officiellement lancé aujourd’hui ! L’adresse est très simple : www.liberte-religieuse.org

Anita Bourdin

source : zenit.org