lundi 16 octobre 2017



A c t u a l i t é s
lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)

mardi 26 septembre 2017
Créée en 1932, la communauté catholique de Zian, (...)

jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > Le silence du carême

Le silence du carême

Le Carême est un temps privilégié de silence et de méditation. Voici quelques conseils prodigués Le Frère Thierry Humbrecht, dans une petite méditation intitulée « Le silence du carême » : « Le carême nous invite à s’occuper davantage de Dieu et moins du monde. Dire qu’il faut fait le vide en nous serait exagéré : nous n’avons jamais à faire le vide de rien parce que le vide n’existe pas. Il s’agit plutôt de remplacer un plein par un autre, le trop plein de nos soucis terrestres par la préoccupation du silence. Ste Thérèse de l’Enfant Jésus écrit : « la virginité est un silence profond de tous les soins de la terre ». …Les soins de la terre nous dévorent, ils pillent notre temps et nos énergies, parfois pour pas grand-chose, souvent de façon disproportionnée. Il s vont jusqu’à nous faire oublier sinon Dieu, du moins de hiérarchiser les soucis. Le silence profond du carême est celui qui nous éloigne des bruits de l’âme : amours désordonnées, paresse, ambition extravagante, mots qui blessent, refus de prier. Pendant l’année ces nuisances font un bruit constant, on s’y habitue, on ne les entend plus. Quiconque fait silence pour écouter enfin son Dieu entend tout, jusqu’au plus menu froissement de papier. » Ces sages paroles ne sont pas sans rappeler le message de Benoît XVI, pour la journée mondiale de la communication, "Silence et Parole : chemin d’évangélisation" Ces quelques extraits rejoignent et complètent les conseils de Frère Humbrecht « Dans le silence nous écoutons et nous nous connaissons mieux nous-mêmes ; dans le silence, la pensée naît et s’approfondit, nous comprenons avec une plus grande clarté ce que nous voulons dire ou ce que nous attendons de l’autre, nous choisissons comment nous exprimer. Se taire permet à l’autre personne de parler, de s’exprimer elle-même, et à nous de ne pas rester, sans une utile confrontation, seulement attachés à nos paroles ou à nos idées. Ainsi s’ouvre un espace d’écoute mutuelle et une relation humaine plus profonde devient possible. » « Si Dieu parle à l’homme aussi dans le silence, de même l’homme découvre dans le silence la possibilité de parler avec Dieu et de Dieu. » « La contemplation silencieuse nous immerge dans la source de l’Amour, qui nous conduit vers notre prochain, pour sentir sa douleur et lui offrir la lumière du Christ, son Message de vie, son don d’amour total qui sauve. » Le temps du carême nous invite à redécouvrir le silence ; c’est un chemin d’amour pour retrouver l’essentiel, vivre un cœur à cœur avec le Seigneur et mieux aimer son prochain.

P Nestor ATTOMATOUN, Curé de la paroisse Sacré Cœur de Wadon