lundi 18 décembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 5 décembre 2017
C’est au sanctuaire marial à Dassa que la (...)

mercredi 29 novembre 2017
« Rendez grâce au Seigneur, éternel est son (...)

mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > Les Catéchistes (...)

Les Catéchistes de Tokpota se forment à la pastorale familiale

C’est sous les grands arbres de la nouvelle paroisse Saint Michel de OUANDO que le père Romain AHOLOU a rassemblé les catéchistes du doyenné de Tokpota.

Ce n’était pas une rencontre informelle sous l’arbre à palabre, mais une vraie formation sur le thème de l’année pour le diocèse : Famille et Vie Consacrée au service de la Charité du Christ. Tout a commencé par une bonne prière avant l’exposé du père responsable de la catéchèse du diocèse. Ce qui a le plus retenu l’attention et suscité nombre de questions, c’est le riche enseignement sur la famille. La famille, a rappelé le père Romain AHOLOU est la cellule de base de la société et de l’Eglise. Elle a un rôle fondamental dans la transmission des authentiques valeurs humaines et évangéliques. Par le sacrement du mariage, les époux chrétiens présentent au monde un modèle de vie fondé sur la foi au Christ. Devenus parents ils transmettent à leurs enfants ces valeurs chrétiennes. La famille est la première responsable de l’éducation religieuse des enfants et les parents sont les premiers catéchistes de leurs enfants. S’ils sont élevés dans l’amour, les enfants apprennent le respect, la charité et découvrent le visage de Dieu.

Les parents chrétiens doivent faire de la formation spirituelle de leurs enfants la priorité la plus élevée sur terre. Pour les aider dans leur tâche, le père Romain AHOLOU propose quelques règles : DIX REGLES D’AMOUR POUR EDUQUER LES ENFANTS

1- N’irritez pas vos enfants (Eph. 6 : 4). On ne peut pas s’attendre à ce que les enfants agissent comme des adultes. Si vous leur demandez trop, ils vont cesser de vous plaire, sachant que c’est impossible.

2- Ne comparez pas vos enfants aux autres enfants. Qu’ils sachent combien vous les appréciez pour leurs qualités et dons uniques venant de Dieu.

3- Confiez leur des responsabilités dans la maison afin qu’ils sachent qu’ils sont des membres importants de la famille. Les réalisations sont des blocs de ciment nécessaires pour la construction d’une parfaite estime personnelle.

4- Passez du temps avec vos enfants. Cela leur montre qu’ils sont importants pour vous. Le fait de leur donner les biens matériels ne peut pas remplacer le fait de vous donner vous-mêmes à eux. En outre, les enfants sont influencés le plus par les personnes avec qui ils passent le plus clair de leur temps.

5- Si vous devez dire quelque chose de négatif, faites tout pour le dire de manière positive. Je n’avais jamais dit à mes enfants qu’ils étaient « mauvais » quand ils me désobéissaient. Au contraire, je disais à mon fils « tu es un bon garçon ne fait plus ce que tu as fait ».

6- Comprenez que le mot « non » signifie « je me soucie de toi ». Lorsque les enfants ont toujours ce qu’ils veulent, ils ne savent pas par intuition que tu ne te préoccupe pas suffisamment d’eux au point de rien ne leur refuser.

7- Attendez-vous à voir vos enfants vous imiter. Les enfants apprennent à partir des exemples de leurs parents. Un parent sage ne dira jamais à son enfant : « fais ce que je te dis et non ce que je fais ».

8- Ne sortez pas vos enfants de tous leurs problèmes. Enlevez seulement les pierres d’achoppement. Que les tremplins restent sur le chemin.

9- Servez Dieu de tout votre cœur. J’ai remarqué que les enfants dont les parents sont spirituellement tièdes continuent rarement à servir Dieu quand ils deviennent adultes. Les enfants chrétiens des parents païens et les enfants des parents chrétiens totalement engagés continuent normalement à servir Dieu dès qu’ils « sortent du nid ».

10- Apprenez-leur la Parole de Dieu. Souvent, les parents donnent la priorité à l’éducation de leurs enfants et manquement de donner l’éducation la plus importante qu’ils doivent à leurs enfants : l’éducation dans la Bible.

Ce fut une magnifique journée et les catéchistes sont repartis bien motivés pour une année d’enseignement et de partage avec les catéchumènes ; ils garderont à l’esprit cette belle citation du pape Benoît XVI :

« La mission éducative de la famille chrétienne [est] un vrai ministère, grâce auquel l’Évangile est transmis et diffusé, à tel point que la vie familiale dans son ensemble devient chemin de foi et en quelque sorte initiation chrétienne ou école de vie à la suite du Christ. Dans la famille, consciente d’un tel don, comme l’a écrit Paul VI, “tous les membres de la famille évangélisent et sont évangélisés”. En vertu de ce ministère d’éducation, les parents, à travers leur témoignage de vie, sont les premiers hérauts de l’Évangile auprès de leurs enfants. […] Ils deviennent pleinement parents en ce sens qu’ils engendrent non seulement à la vie selon la chair mais aussi à celle qui, à travers la renaissance dans l’Esprit, jaillit de la Croix et de la Résurrection du Christ ». (Africae Munus au N° 46)

P. Nestor ATTOMATOUN