jeudi 23 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > 02 Février : Lettre

02 Février : Lettre ouverte aux religieux et religieuses.

Chères âmes consacrées,

en cette belle solennité de la Présentation du Seigneur, l’Eglise tout entière vous honore et célèbre « votre "Me voici !" inspiré de celui du Christ et de la Vierge Marie » ( Homélie de Jean Paul, Samedi 2 février 2002)

Pour partager avec vous la joie de votre oui, en cette solennité commémorant l’offrande de votre vie, je vous offre en marque de reconnaissance pour votre dévouement au service de l’Eglise, ce bouquet spirituel, extrait de l’homélie de Benoît XVI, à la Basilique Vaticane, le 2 février 2010 :

« Les personnes consacrées sont appelées d’une façon particulière à être des témoins de cette miséricorde du Seigneur, dans laquelle l’homme trouve son salut. Elles maintiennent vivante l’expérience du pardon de Dieu, parce qu’elles ont conscience d’être des personnes sauvées, d’être grandes quand elles se reconnaissent petites, de se sentir renouvelées et enveloppées de la sainteté de Dieu quand elles reconnaissent leur péché. C’est pourquoi, pour l’homme d’aujourd’hui aussi, la vie consacrée reste une école privilégiée de la "componction du cœur", de la reconnaissance humble de sa propre misère, mais pareillement, elle reste une école de la confiance dans la miséricorde de Dieu, dans son amour qui n’abandonne jamais. En réalité, plus on s’approche de Dieu, plus on est proche de Lui, plus on est utile aux autres. Les personnes consacrées font l’expérience de la grâce, de la miséricorde, et du pardon de Dieu non seulement pour elles-mêmes, mais aussi pour leurs frères, en étant appelées à porter dans leur cœur et dans la prière les angoisses et les attentes des hommes, spécialement de ceux qui sont loin de Dieu. En particulier, les communautés qui vivent en clôture, avec leur engagement spécifique de fidélité à "demeurer avec le Seigneur", à "demeurer au pied de la Croix", exercent souvent ce rôle de vicaire, unies au Christ de la Passion, en prenant sur elles les souffrances et les épreuves des autres et en offrant toute chose avec joie pour le salut du monde. »

Que la Vierge Marie fasse de vous des témoins de la miséricorde, des acteurs de la paix, de la justice et de la réconciliation, pour qu’au soir de votre vie vous entendiez le maitre vous dire : « serviteur, servante fidèle, entre dans la joie de ton maître. »

P Nestor Attomatoun,

curé de la Paroisse du Sacré Cœur Wadon