lundi 23 avril 2018



A c t u a l i t é s
vendredi 6 avril 2018
« Gaudete et exsultate », « Réjouissez-vous et (...)

mercredi 28 mars 2018
Si la fête de Pâques a un sens religieux pour (...)

mercredi 28 mars 2018
Nos seigneurs Aristide GONSALLO et Roger (...)

vendredi 23 mars 2018
« Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > DOUBLE JUBILE > Mardi de la 4ème (...)

Mardi de la 4ème Semaine de Carême

MARDI IV : St. Jean de Dieu, fondateur des Frères Hospitaliers

Textes du jour :
- 1ère lecture : Ez 47, 1-9.12
- Psaume : 45, 2-3, 5-6, 8-9a.10a
- Évangile : Jn 5, 1-16

Thème du jour :Miséricorde et guérison

Parole du jour : Jésus, le voyant couché là, et apprenant qu’il était dans cet état depuis longtemps, lui dit : « Veux- tu être guéri ? » (Jn 5, 6)

Méditation  : La maladie de la schizophrénie existentielle

C’est la maladie de ceux qui ont une double vie, fruit de l’hypocrisie typique du médiocre et du vide spirituel progressif que les diplômes et les titres académiques ne peuvent combler. Une maladie qui frappe souvent ceux qui, abandonnant le service pastoral, se limitent aux tâches bureaucratiques et perdent ainsi le contact avec la réalité, avec les personnes concrètes. Ils créent ainsi un monde parallèle, à eux, où ils mettent de côté tout ce qu’ils enseignent sévèrement aux autres et où ils commencent à vivre une vie cachée et souvent dissolue. La conversion est assez urgente et indispensable pour lutter contre cette maladie extrêmement grave (cf. Lc 15, 11-32).

Petite décision : Au cours de l’adoration, faire un sérieux examen de conscience centrée sur les maladies spirituelle et écouter Jésus nous dire : « veux-tu guérir ? »