lundi 25 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > JOUR DU SEIGNEUR > Méditation des textes

Méditation des textes du 31e dimanche du temps ordinaire C :

Méditation des textes du 31e dimanche du temps ordinaire C : Regarder les choses avec les yeux de Dieu

Méditation des textes du 31e dimanche du temps ordinaire C : Regarder les choses avec les yeux de Dieu

Livre de la Sagesse (11, 23-12, 2)

Psaume 144 [145]

Seconde lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens (1, 11-2, 2)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (19, 1-10)

  • Chers frères et sœurs, les textes des deux dimanches derniers nous ont enseignés la persévérance dans la prière et la manière de prier. Les textes de ce dimanche, le trente unième de l’année liturgique C, nous demande d’avoir le regard de Dieu. Nous sommes conviés à regarder toutes choses comme Dieu les voit.
  • La première lecture montre bien ce regard de Dieu qui est toute pitié, toute miséricorde, toute bonté et amour envers ses créatures. Le coeur de Dieu qui recele toutes ces graces se prolonge dans sa manière de voir toute la création. Comme un artiste, un potier, Dieu nous faconne. Il a une idée de ce qu’il veut que nous soyons mais il regarde ce que nous sommes avec respect et amour ; il espère que nous accepterons d’être ce qu’il veut que nous soyons. Le Seigneur ne voit pas d’abord en Zaché, le publicain, le collecteur d’impots autrement dit, le traitre et le voleur. Il voit plutot en lui un fils d’Abraham. Et c’est à ce niveau, il me semble que nous devons voir la différence entre la maniere divine de voir les choses et celle humaine. Dieu voit chacun dans toute la beauté de la création qui à ses débuts était si belle que chaque fois, le créateur lui même s’extasiait que cela était beau. Il voit chacun dans toute la beauté de la re- création, la nouvelle création en Jésus, qui fait toutes choses nouvelles. Zaché, sauvé par le pardon de Dieu reçu par Jésus qui a posé sur lui le regard de Dieu, est devenu un nouvel homme. En témoigne sa promesse solennelle devant Jésus : " Voilà, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. " Dieu pose un regard plein d’amour, de bonté, de compréhension, de patience, de présuposées favorables et de pardon sur toutes ses créatures. Ce regard, il nous enseigne aujourd’hui de l’avoir sur nos freres et soeurs. Comme l’a dit un philosophe, ‘’ le regard de l’autre m’objective’’, ce regard doit me faire vivre.
  • Malheureusement, le regard humain n’est pas celui de Dieu. Perdus dans nos fragilités et limites, nous ne voyons souvent les autres qu’avec notre petite vue personnelle. Nous appelons les gens par leurs fautes ou erreurs. Ainsi, on est voleur quand on vole, menteur quand on ment, tueur quand on tue... c’est vrai que la même chose se fait quand on fait du bien mais confessons ensemble ici que nous sommes tous trop vite polarisés par ce qui est mauvais, et qu’un effort permanent de positiver doit etre fait. Nous tous chrétiens, devons nous efforcer à toujours avoir des préssuposées favorables et apprendre à ne pas desespérer de la nature humaine qui lui aussi est perfectible. Ne pas voir que le mal du moment mais avec foi espérance et charité, voir déja le bien qui peine à surgir d’une vie apparemment perdue comme celle de Zaché qui en un clin d’oeil à cause du regard de Jésus est devenu un homme résolument bon. Que Dieu nous donne d’avoir sa manière de voir les choses, son regard d’amour, de bonté Amen.

Le regard de Dieu

Il y a des regards qui liquéfient, statufient,

Il y a des regards d’acier blessant par leur silence,

Il y a des regards apeurés débordant de méfiance,

Il y a des regards qui espèrent et attendent votre chute,

Il y a des regards qui vous dénudent et vous crucifient,

Il y a des regards froids de mépris et d’indifférence,

Il y a des regards armés qui n’inspirent que la fuite …

Mais il y a aussi

Ces regards miroirs qui vous ramènent à vous-même,

Qui doucement vous dénudent et vous rajustent

Ces regards qui d’instinct vous disent ce qui est juste

Immenses océans de pureté qui vous aiment

Ces regards purs et désintéressés, plein de pudeur

Ces regards qui rendent supportables le malheur…

Ces regards d’hommes sont chemins vers le regard de Dieu.

Ce regard de Dieu, objet de mes désirs,

Ce regard de Dieu, buisson ardent

Devant qui personne ne peut se mentir,

Ce regard qui vous révèle totalement :

Ce regard de Dieu !

Père S. Elzéar Spire ADOUNKPE