dimanche 24 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > NOTRE SANTE : LE

NOTRE SANTE : LE MAL DE GORGE... maladie ou symptôme

Loin d’être une maladie, le mal de gorge est un symptôme très banal mais parfois signe d’une grande et grave maladie. il urge de le connaître pour mieux l’apprécier quand il sera là.

1- QU’EST-CE QUE LE MAL DE GORGE

Le mal de gorge est un symptôme plutôt qu’une maladie en soi. Le mal de gorge est l’un des motifs les plus fréquents de consultations médicales. Le terme pharyngite désigne spécifiquement une inflammation des tissus de la gorge (pharynx) qui entraîne l’irritation ou l’assèchement de la gorge. Avaler, parler ou même respirer peut devenir douloureux Lorsque l’inflammation touche les amygdales, qui sont situées en arrière de la langue, de chaque côté de la gorge, il s’agit d’une amygdalite. Lorsque l’inflammation se situe à l’épiglotte (la petite protubérance cartilagineuse qui se situe près de la trachée) il s’agit d’une épiglottite.

Causes du mal de Gorge

Dans 80 % à 90 % des cas, le mal de gorge est causé par un virus. Plus rarement, dans 10 % à 15 % des cas, il est le résultat d’une infection bactérienne. Mal de gorge d’origine virale. La majorité des maux de gorge sont les premiers symptômes d’une infection par un virus causant une inflammation respiratoire, comme le rhume ou la grippe (influenza). Mal de gorge d’origine bactérienne. Plusieurs types de bactéries peuvent infecter la gorge. Lorsque l’infection bactérienne est causée par un streptocoque de type A (plus rarement B ou C), on le nomme angine streptococcique. Cette infection bactérienne occasionne souvent des complications qui peuvent être prévenues en grande partie par un traitement médical. L’angine streptococcique est responsable d’environ 15 % des maux de gorge diagnostiqués par les médecins au Canada. Cette maladie touche le plus souvent les jeunes de 5 ans à 15 ans, mais peut également toucher les adultes. L’amygdalite est habituellement causée par une infection bactérienne plutôt que par un virus. L’épiglottite est généralement causée par la même bactérie qui cause la pneumonie et la méningite, Haemophilus influenzae type B (Hib). Cette maladie est rare puisque la plupart des enfants en Amérique du Nord reçoivent le vaccin de routine contre le Hib.

Autres causes du mal de gorge

Les maux de gorge peuvent aussi être causés par : Une réaction allergique aux poils d’animaux, aux moisissures ou au pollen. L’air sec, surtout en hiver lorsque les maisons sont chauffées. La pollution ou des irritants chimiques comme la fumée de tabac. Des muscles endoloris dans la gorge après avoir crié (la voix devient rauque). Un reflux gastro-oesophagien. La mononucléose, la rougeole, la varicelle ou la scarlatine. La pharyngite gonococcique (gonorrhée transmise le plus souvent par des hommes qui pratiquent le sexe oral) Un mal de gorge qui persiste plus de 1 semaine peut être le signe d’un problème plus sérieux : Une infection au VIH. La présence d’une tumeur à la gorge, à la langue ou au larynx. La diphtérie, une maladie respiratoire grave, rare dans les pays industrialisés, mais plus courante dans les pays en développement.

Complications possibles

La plupart des maux de gorge, bien qu’inconfortables, s’atténuent d’eux-mêmes en 5 à 7 jours. Un mal de gorge d’origine bactérienne peut entraîner certaines complications. Une infection des sinus (sinusite). Une infection aux oreilles (otite). Un abcès périamygdalien (autour des amygdales) ou rétropharyngien (derrière le pharynx). Une inflammation des reins (glomérulonéphrite). Un rhumatisme articulaire aigu, pouvant endommager les valves du coeur et d’autres organes.

Quand consulter un médecin ?

Il est préférable d’avoir recours à une consultation médicale si les symptômes suivants sont présents : de la difficulté à avaler ou à respirer ; de la fièvre (plus de 39,4 °C chez les adultes ou plus de 38,3 °C chez les nourrissons de moins de 6 mois) ; des éruptions cutanées ; une salivation excessive (surtout chez les enfants) ; un gonflement du cou ou de la langue ; de la difficulté à avaler ou à manger ; une voix qui devient sourde ou une toux persistant plus de 2 semaines ; une raideur du cou ou de la difficulté à ouvrir la bouche ; du sang ou du mucus dans la salive.

Diagnostic

Il est parfois difficile de discerner une infection bactérienne d’une infection virale avec les seuls symptômes du mal de gorge. Le médecin se sert en général de la présence (ou l’absence) de plusieurs symptômes pour évaluer la probabilité qu’il s’agisse d’une infection bactérienne. Par la suite, le médecin peut confirmer qu’il s’agit d’une infection à streptocoque, soit par un test antigénique rapide, fait par un prélèvement à l’intérieur de la gorge, soit par une culture de gorge classique qui détermine en 24 h à 48 h le type de bactéries présentes

Symptômes

Le mal de gorge causé par le rhume ou la grippe s’accompagne d’autres symptômes comme une toux, de la fièvre, des éternuements ou un nez bouché. Une gorge sèche, irritée et enflée. De la difficulté à avaler, parler ou respirer. En cas d’amygdalite ou d’angine streptococcique, des affections plus sérieuses, les symptômes suivants peuvent être présents : des rougeurs ou un gonflement des amygdales ; des taches blanches ou du pus dans la gorge ou sur les amygdales ; des vomissements ; de petites taches rouges au palais ; des éruptions cutanées ; un gonflement des ganglions du cou (les ganglions deviennent douloureux) ; de la fièvre ou des maux de tête. En cas d’épiglottite, les symptômes apparaissent soudainement (en quelques heures chez les enfants, en 1 ou 2 jours chez les adultes). Si vous soupçonnez une épiglottite, il est préférable de consulter un médecin rapidement, puisque l’inflammation de l’épiglotte peut bloquer la respiration

2- PERSONNES A RISQUE

Les enfants et les adolescents. Les personnes souffrant d’allergies saisonnières ou présentant des réactions allergiques à la poussière, aux moisissures ou aux animaux. Les personnes qui présentent des infections fréquentes ou chroniques des sinus. Les personnes dont le système immunitaire est affaibli, par exemple les personnes infectées par le VIH, souffrant de diabète ou suivant des traitements aux stéroïdes ou de chimiothérapie. Les personnes stressées, fatiguées ou ayant une mauvaise alimentation

3- FACTEURS DE RISQUE

Fumer la cigarette ou être exposé à la fumée secondaire. Être exposé à des irritants chimiques tels que les produits issus de la combustion de l’essence ou des produits ménagers qui irritent la gorge. Vivre ou travailler en présence de beaucoup de gens (garderies, écoles, bureaux).

4- MESURES PREVENTIVES DE BASE

Pour éviter d’attraper ou de transmettre les bactéries ou les virus associés au mal de gorge :
- se laver les mains régulièrement ;
- éviter de se toucher les yeux ou la bouche et se couvrir la bouche pour tousser ou éternuer. Ne pas fumer et éviter la fumée secondaire. Utiliser un humidificateur si l’air de la maison est sec

5- TRAITEMENTS POUR LE MAL DE GORGE

Traitement médical

Si votre mal de gorge est causé par un virus, il faudra prendre votre mal en patience. Les symptômes disparaîtront dès que votre organisme aura éliminé le virus. La plupart des symptômes causés par un virus de type « rhume » persistent de 7 à 10 jours. Quant aux symptômes de la mononucléose, ils peuvent durer 4 semaines ou plus. Si votre mal de gorge est causé par une bactérie de type streptocoque, un médecin vous prescrira possiblement un antibiotique (pénicilline, érythromycine ou autre) pendant 10 jours. Dans une grande partie des cas, même une infection d’origine bactérienne peut se régler d’elle-même. La prise d’antibiotiques permet de soulager les symptômes aigus plus rapidement, mais le médecin les prescrit surtout pour prévenir certaines complications rares, mais graves. En cas d’infection importante, on peut considérer l’usage de corticostéroïdes (dexaméthasone, prednisone)3. Que votre infection nécessite un traitement médical ou non, accordez-vous du repos et réduisez votre niveau d’activité physique. Pour soulager vos maux de tête et autres malaises, vous pouvez prendre de l’acétaminophène (Tylenol® Panadol®) ou de l’ibuprofène (Advil®, Medipren®, Motrin®). Ne donnez pas d’ibuprofène à un enfant de moins de 6 mois.

Traitements de maison

Pour soulager votre mal de gorge, vous pouvez aussi : vous gargariser avec de l’eau salée tiède (1/2 c. à thé de sel dans 1 tasse d’eau) ; sucer des pastilles pour le mal de gorge ou des bonbons (sans sucre) ; manger des aliments de consistance molle ; sucer des glaçons ou une sucette glacée boire beaucoup ; utiliser un humidificateur. Miel et citron. La combinaison du miel et du citron permet de soulager l’irritation de la gorge. Le miel pourrait réduire le mucus et inhiber la reproduction des bactéries dans la gorge.

ATTENTION !!! Quand le mal de gorge persiste ou devient fréquent, consulter le plus tôt votre médecin !!!!!

Père Benoît ODOUNSI

Pobé