mercredi 22 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > MESSAGE DE MGR (...)

MESSAGE DE MGR EHOUZOU A LA NUIT DE PÂQUES 2012

C’est à la cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception de Porto-Novo que Mgr René-Marie EHOUZOU a célébré la veillée pascale. A cette occasion, il a invité les fidèles à quitter leurs différents tombeaux et à vivre par la foi pour une nouvelle évangélisation. Il attend que tout le peuple de Dieu se mobilise pour prendre en charge la réhabilitation la cathédrale et le sanctuaire marial Notre Dame des Lagunes de Mariatokpa.

Message de Mgr René Marie EHOUZOU Evêque de Porto Novo aux chrétiens du Diocèse de Porto Novo,

à tous les hommes et femmes de bonne volonté

Chers Frères et Sœurs en Christ, A cette heure tout à fait unique de l’expression de notre foi en Jésus Rédempteur, je viens vous dire joyeusement : « Bonne Fête de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus Christ. Joyeuses Pâques à toutes et à tous ! » Je vous vois tous dans de beaux habits et de belles parures. Vous avez raison. La fête de Pâques, en effet, est la plus grande de notre foi et aucun habit n’est trop beau pour être porté en cette occasion-là. Mais vos beaux habits et vos belles parures m’amènent à vous adresser cet appel exceptionnel. Nous sommes à l’intérieur de cette cathédrale, ce bel édifice qui porte le beau et majestueux nom de « Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception » dont la consécration a lieu en la fête de d’Assomption de Marie, le 15 août 1942.

Mais ouvrons les yeux, et surtout les yeux de nos coeurs et regardons un peu. Cette maison d’aujourd’hui, œuvre de valeureux missionnaires, de cathéchistes réputés, d’illustres serviteurs de Dieu maintenant rappelés à Lui ; cette maison, dis-je, était, en son temps, un beau chef d’œuvre. Elle en porte encore les marques, c’est vrai. Mais force est de constater qu’aujourd’hui, elle est entrain de se dégrader à vue d’œil. Nous sommes à l’intérieur de cette cathédrale et si nous regardons en haut, en bas et tout autour de nous, je ne doute pas que, comme moi, vous non plus vous n’en êtes pas particulièrement fiers.

Je vous appelle donc pour que nous agissions dès maintenant en restaurant notre cathédrale et en profitant de cette occasion pour faire également de Maria-Tokpa un lieu privilégié de rassemblement d’où Jésus reçoit nos supplications par les mains précieuses de celle à qui Il ne peut rien refuser.

Mettons-nous à l’œuvre. Jésus et Sa Mère nous attendent. Chrétiens mes frères, Chrétiennes mes sœurs, Cela exige de nous une mobilisation exceptionnelle de six cent millions de francs CFA (600 000 000 F CFA ). Je suis conscient que c’est beaucoup. Mais je suis encore plus conscient que rien n’est impossible à Dieu. Il suffit que nous sachions nous organiser pour répondre à l’appel du Seigneur.

« Donnez-moi un "point d’appui" et je soulèverai le monde » disait un célèbre savant de l’antiquité. Paraphrasant ces propos que nous connaissons bien, je dirai qu’il nous faut partout de dignes points d’appui : dans les milieux politiques, les milieux économiques, les différents milieux sociaux à l’intérieur de ce diocèse, mais aussi parmi les Béninois de l’extérieur et parmi nos amis de l’intérieur comme de l’extérieur.

Chrétiens mes frères, Chrétiennes mes sœurs, La fête de l’Epiphanie fait désorrmais partie de notre petite et belle histoire locale et c’est avec une juste fierté que nous la célébrons chaque année avec le faste et la majesté qui conviennent. Beaucoup viennent même de l’extérieur pour célébrer cette fête avec nous. Je vous demande donc que nous nous mobilisions et nous organisions pour faire de notre ville-capitale un haut lieu de la présence de Jésus-Christ et de Sa Mère, un bel espace d’Epiphanie d’où rayonne le salut pour chacun et pour tous.

Chrétiens mes frères, Chrétiennes mes sœurs, J’ai dit Epiphanie car Dieu nous prêtera vie à tous pour que, en ce jour symbolique et significatif, je puisse vous rendre compte des résultats de nos efforts à la prochaine fête de l’Epiphanie en janvier 2013. Nous pouvons arriver au but et mon intime conviction est que nous y arriverons. Et pour cela je rends déjà grâce à Dieu et vous dis merci. Commençons donc dès à présent. Par réseaux organisés, par quêtes spéciales, par internet, par diverses manifestations de solidarité, par tous les bons, loyaux et dignes moyens de notre féconde imagination, relevons le défi.

En la prochaine fête de l’Epiphanie, en janvier 2013, je veux vraiment venir devant vous, et vous annoncer joyeusement que les six cent points d’appui ont rempli leur mission, que nous avons relevé le défi, que la maison de Dieu chez nous sera réhabilitée définitivement et que de Maria-Tokpa surgiront des grâces abondantes. De tout cœur j’appelle celles-ci sur vous en cette heure unique d’espérance et de miséricorde, nuit de notre résurrection avec Jésus-Christ de Nazareth, Lui le Rédempteur du monde, Dieu depuis toujours, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen !