lundi 25 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > OPM : Assemblée (...)

OPM : Assemblée générale annuelle

Le pape a en effet reçu en audience les participants de l’Assemblée générale annuelle des Œuvres pontificales missionnaires samedi matin, 4 juin, au Vatican

Monsieur le Cardinal,

Vénérés frères dans l’Episcopat et le Sacerdoce,

Chers frères et sœurs,

Je vous souhaite la bienvenue à tous, Directeurs nationaux des Œuvres pontificales missionnaires et collaborateurs de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples. Je remercie le Cardinal Fernando Filoni pour les paroles qu’il m’a adressé et vous tous pour votre service précieux en faveur de la mission de l’Eglise qui est de porter l’Evangile « à toute la Création » (Mc 16, 15). Cette année, notre rencontre a lieu au moment du centenaire de la fondation de l’Union pontificale missionnaire. L’Œuvre s’inspire du Bienheureux Paolo Manna, prêtre missionnaire de l’Institut pontifical pour les Missions étrangères. Soutenue par Saint Guido Maria Conforti, elle fut approuvée par le Pape Benoît XV le 31 octobre 1916 et, quarante ans plus tard, le Vénérable Pie XII la qualifia de pontificale. Au travers de l’intuition du Bienheureux Paolo Manno et de la médiation du Siège apostolique, l’Esprit Saint a conduit l’Eglise à disposer d’une conscience toujours plus grande de sa propre nature missionnaire, portée ensuite à maturation par le Concile œcuménique Vatican II.

Le Bienheureux Paolo Manna comprit fort bien que former et éduquer au mystère de l’Eglise et à sa vocation missionnaire intrinsèque représente une finalité qui concerne tout le saint Peuple de Dieu, dans la variété des états de vie et des ministères. « Des missions de l’Union missionnaires, certaines sont de nature culturelle, d’autres de nature spirituelle, d’autres enfin de nature pratique et organisationnelle. L’Union missionnaire a le devoir d’illuminer, d’enflammer, d’agir en organisant les prêtres et, par leur intermédiaire, tous les fidèles, en ce qui concerne les missions ». Ainsi s’exprimait le Fondateur de l’Union pontificale missionnaire en 1936 dans l’une des ses interventions historiques tenue au cours du II° Congrès international de l’Œuvre. Toutefois, former à la mission des Evêques et des prêtres ne signifie pas réduire l’Union pontificale missionnaire à une réalité simplement cléricale, mais soutenir la hié rarchie dans son service de la missionnarité de l’Eglise, propre à tous : fidèles et pasteurs, mariés et vierges consacrés, Eglise universelle et Eglises particulières. En assurant ce service avec la charité qui leur est propre, les Pasteurs maintiennent l’Eglise toujours et partout en état de mission, laquelle est toujours, en dernière analyse, œuvre de Dieu, et de laquelle participent, grâce au Baptême, à la Confirmation et à l’Eucharistie, tous les croyants.

Chers Directeurs nationaux des Œuvres pontificales missionnaires, la mission fait l’Eglise et la conserve fidèle à la volonté salvifique de Dieu. C’est pourquoi, même s’il est important que vous vous préoccupiez de la collecte et de la distribution des aides économiques que vous administrez diligemment en faveur de nombreuses Eglises et de nombreux chrétiens nécessiteux, service pour lequel je vous remercie, je vous exhorte à ne pas vous limiter à ce seul aspect. Une « mystique » est nécessaire. Nous devons grandir en passion évangélisatrice. J’ai peur – je vous le confesse – que votre œuvre ne demeure trop organisationnelle, parfaitement organisationnelle, mais sans passion. Cela peut être fait également par une ONG mais vous n’êtes pas une ONG ! Votre Union sans passion ne sert à rien. Sans « mystique », elle ne sert à rien et si nous devons sacrifier quelque chose, sacrifions l’organisation. Allons de l’avant avec la mystique des Saints. Aujourd’hui, votre Union missionnaire a besoin de cela : une mystique des Saints et des Martyrs. Et cela est le généreux travail de formation continue à la mission que vous devez réaliser. Elle n’est pas seulement un cours intellectuel mais (une action NDT) inséré(e) dans cet élan de passion missionnaire, de témoignage des martyrs. Les Eglises récemment fondées, aidées par vous en ce qui concerne leur formation missionnaire continue, pourront transmettre aux Eglises d’antique fondation, parfois appesanties par leur histoire et un peu lasses, l’ardeur de la foi jeune, le témoignage de l’espérance chrétienne soutenue par le courage admirable du martyre. Je vous encourage à servir avec un grand amour les Eglises qui, grâce aux martyrs, nous témoignent combien l’Evangile nous fait participer à la vie de Dieu et le font par attraction et non par prosélytisme. En cette Année Sainte de la Miséricorde, que l’ardeur missionnaire qui consommait le Bienheureux Paolo Manna, et de laquelle a jailli l’Union pontificale missionnaire, continue, aujourd’hui encore, à faire brûler, à passionner, à renouveler, à repenser et à réformer le service que cette Œuvre est appelée à offrir à l’Eglise tout entière. Votre Union ne doit pas être la même l’an prochain que cette année. Elle doit changer dans cette direction. Elle doit se convertir au travers de cette passion missionnaire. Alors que nous rendons grâce au Seigneur pour ses cent ans, je souhaite que la passion pour Dieu et pour la mission de l’Eglise porte également l’Union pontificale missionnaire à se repenser dans la docilité à l’Esprit Saint, en vue d’une réforme adéquate de ses modalités d’application – une réforme adéquate c’est-à-dire faite de conversion et de réforme – et d’un authentique renouvellement pour le bien de la formati on continue à la mission de toutes les Eglises.

A la Vierge Marie, Reine des Missions, aux Saints Pierre et Paul, à Saint Guido Maria Conforti et au Bienheureux Paolo Manna, nous confions avec gratitude votre service. Je vous bénis de tout cœur et je vous demande, s’il vous plait, de prier pour moi, afin que je ne tombe pas dans la « bienheureuse tranquillité », et que j’ai, moi aussi, l’ardeur missionnaire pour aller de l’avant. Je vous invite à prier ensemble l’Angelus »

Sources : zenit.org