samedi 22 juillet 2017

COMMUNIQUE :

Pour redynamiser l’évangélisation des enfants par les enfants sur nos différentes paroisses, son Excellence Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, invite tous les mouvements d’enfants (MADEB, CHORALE DES ENFANTS, SAMUEL, ADS, SAINT ENFANT JESUS, SCOUT ENFANT, LECTEUR JUNIOR, LEGION DE MARIE JUNIOR etc…) à la 8ème édition des Journées Diocésaines de l’Enfance Missionnaire, les 27 et 28 Décembre 2016 sur la paroisse Saint Vincent de Tchaada.

Pour la réussite desdites journées et pour la participation massive de vos enfants, nous comptons, chers parents et chers Pères, sur votre aide et votre sensibilisation.

Le Coordonnateur diocésain de l’EM, Abbé Georges GAYET

Programme des dites journées

50 ans de la paroisse Sacré-Coeur :

En cette année Sainte de la Miséricorde, va se célébrer le jubilé d’or (50 ans) de création de la paroisse SACRE-CŒUR de Ouenlinda (Porto-Novo). A cet effet une grand-messe se célébrera le dimanche 05 Juin 2016 à 10H00, en la dite église. Elle sera présidée par son excellence, Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo.

Le reste du programme des manifestations

Concert de la Ressurection : 2016 :

Sous le parrainage de son Excellence Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, l’Aumônerie diocésaine des chorales des jeunes et la Coordination des chorales des jeunes de Porto-Novo

vous invitent à la 6ème édition du CONCERT DE LA RÉSURRECTION.

- Date : dimanches de Pâques, 27 mars 2016
- Heure : 16H00
- Lieu : Stade Charles de Gaulle de Porto-Novo
- Entrée : libre et gratuite

Ce sont plus d’une quinzaine de chorales qui se succèderont.

MERCI DE LES SOUTENIR



A c t u a l i t é s
jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)

vendredi 14 juillet 2017
Gangban, arrondissement de la commune d’Adjohoun.

mardi 11 juillet 2017
Les vacances ayant commencé, plusieurs (...)

dimanche 9 juillet 2017
Lettre circulaire aux Évêques sur le pain et le (...)


En vrac !
mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)

mardi 20 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, L’annonce à Zacharie (...)

mardi 20 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, Fils et filles (...)

jeudi 15 décembre 2016
Émerveillement pour tout ce que Dieu accomplit (...)

vendredi 9 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, En ce temps de (...)

mercredi 7 décembre 2016
Ni hypocrites ni rigides, ayant le sens de la (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > Ordination des (...)

Ordination des femmes, renouveau charismatique, sécularisation...

Ordination des femmes, renouveau charismatique, sécularisation, esclavage moderne… durant le vol de Malmö à Rome, au retour de son voyage en Suède, le 1er novembre 2016, le pape François a répondu à six questions de journalistes sur des thèmes variés.

Après les rencontres œcuméniques organisées avec les luthériens pour les 500 ans de la Réforme protestante, le pape a exclu qu’il puisse y avoir des ordinations de femmes dans l’Eglise catholique : « la dernière parole claire a été donnée par saint Jean-Paul II et elle reste d’actualité », a-t-il assuré lors de la conférence de presse transcrite par Radio Vatican en italien.

« Mais les femmes peuvent faire tant de choses, mieux que les hommes », a ajouté le pape qui a rencontré à plusieurs reprises l’archevêque luthérienne d’Uppsala, chef de l’Eglise suédoise. Les femmes peuvent contribuer aussi « dans le domaine dogmatique : pour éclairer, pour donner un éclairage ».

Dans l’ecclésiologie catholique il y a deux dimensions, a-t-il poursuivi : « la dimension pétrinienne, qui est celle des apôtres, la pastorale des évêques – et la dimension mariale, qui est la dimension féminine de l’Eglise ». « Qui est plus important dans la théologie et dans la mystique de l’Eglise : les apôtres ou Marie, au jour de la Pentecôte ?, a demandé le pape. C’est Marie ! (…) L’Eglise est femme ! (…) L’Eglise n’existe pas sans cette dimension féminine » qui est aussi sa dimension « maternelle ».

Renouveau charismatique

Le pape a évoqué la célébration des 50 ans du Renouveau charismatique qui aura lieu à la Pentecôte 2017 à Rome : « Je prévois – si Dieu me prête vie – d’aller y parler » a-t-il précisé.

Il s’est souvenu de ses propres réticences lors de la naissance de ce mouvement : « Un des premiers opposants en Argentine a été moi-même – parce que j’étais Provincial des jésuites à cette époque (…) et j’ai interdit aux jésuites d’avoir des liens avec eux. Et j’ai dit publiquement que quand on faisait une célébration liturgique il fallait faire une chose liturgique et non une ‘école de samba’ (escuela do samba). C’est ce que j’ai dit. Et aujourd’hui je pense le contraire, quand les choses sont bien faites ».

Sécularisation

Pour le pape, la sécularisation dénote une faiblesse dans l’évangélisation. C’est ce qu’il a déclaré en répondant à une autre question. Mais il y a aussi, a-t-il constaté, « un autre processus, une forme d’’inculture’ », de l’homme qui se sent « maître » et « prend la place du Dieu créateur (…). Dans la sécularisation je crois que tôt ou tard on arrive au péché contre Dieu créateur ».

L’évêque de Rome a aussi mis en garde contre un autre genre de sécularisation « travestie » et « très dangereuse » au sein de l’Eglise : « Quand dans l’Eglise entre la mondanité spirituelle, (…) c’est le pire qui puisse lui arriver, pire encore que ce qui est arrivé à l’époque des papes corrompus ».

Esclave moderne

Au fil des échanges, le pape François a évoqué son engagement contre l’esclavage moderne et le trafic des êtres humains : « Depuis longtemps, à Buenos Aires, depuis que je suis prêtre, j’ai toujours eu cette inquiétude de la chair du Christ. Le fait que le Christ continue à souffrir, que le Christ soit crucifié continuellement dans ses frères les plus faibles, m’a toujours touché ». Il a aussi précisé qu’il préférait dire « esclave de la prostitution » au lieu de « prostituée ».

Le dialogue est « l’unique voie pour tous les conflits », a souligné par ailleurs le pape : « Soit l’on dialogue, soit on crie (…). Le dialogue qui favorise la négociation est l’unique voie pour sortir des conflits, il n’y en a pas d’autre. Si le Moyen-Orient faisait cela, combien de vies seraient épargnées ! »

Source : zenit.org