jeudi 23 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > PRESENTATION DE (...)

PRESENTATION DE LA LETTRE APOSTOLIQUE "Porta Fidei"

Après l’année St Paul et l’année sacerdotale, le Pape Benoit XVI vient d’annoncer une année.

Pour le faire il a écrit une lettre le 11 octobre 2011. Le titre de la lettre est LA PORTE DE LA FOI (PORTA FIDEI). L’année de la foi n’est pas pour tout de suite. L’aumônerie a décidé de vous en parler pour que vous en soyez informés et que vous vous y prépariez.

Le pourquoi d’une année de la foi

Le pape a remarqué dans le monde une « profonde crise de la foi qui a touché de nombreuses personnes » (PF, n°2). Parce que si « dans le passé il était possible de reconnaître un tissu culturel unitaire, largement admis dans son renvoi aux contenus de la foi et aux valeurs inspirées par elle, aujourd’hui il ne semble plus en être ainsi dans de grands secteurs de la société » (PF, n°2).

La durée de l’année de la foi

L’année de la foi « commencera le 11 octobre 2012, lors du cinquantième anniversaire de l’ouverture du Concile Vatican II, et se terminera en la solennité de Notre Seigneur Jésus-Christ Roi de l’univers, le 24 novembre 2013. Le 11 octobre 2012, aura lieu aussi le vingtième anniversaire de la publication du Catéchisme de l’Église catholique » (PF, n°4), texte édité « dans le but d’exposer à tous les fidèles la force et la beauté de la foi » (PF, n°4).

Ce que dit le pape au sujet de la foi

Nous pouvons résumer en six petits points le contenu de cette lettre.

Æ La foi, rencontre avec une personne Nous ne croyons pas d’abord en un corps de doctrine, en des idées. Nous croyons avant tout en une personne, le Christ Jésus comme le dit St Augustin « Le symbole du saint témoignage qui vous a été donné à tous ensemble et que vous avez récité aujourd’hui chacun en particulier, est l’expression de la foi de l’Église notre mère, foi établie solidement sur le fondement inébranlable, sur Jésus-Christ Notre Seigneur … » (PF, n°9). Mieux, « Professer la foi dans la Trinité – Père, Fils et Saint-Esprit – équivaut à croire en un seul Dieu qui est Amour (cf. 1 Jn 4, 8) : le Père, qui dans la plénitude des temps a envoyé son Fils pour notre salut ; Jésus-Christ, qui dans le mystère de sa mort et de sa résurrection a racheté le monde ; le Saint-Esprit, qui conduit l’Église à travers les siècles dans l’attente du retour glorieux du Seigneur » (PF, n°1). En bref, la foi « n’est pas une théorie, mais la rencontre avec une Personne qui vit dans l’Église » (PF, n°11).

Æ La foi et la conversion Celui qui croit est appelé à mener une vie nouvelle qui sera le témoignage authentique de sa foi. La grâce de la foi nous transforme si nous nous inscrivons de façon sincère dans une démarche de foi. « la foi est don de Dieu et action de la grâce qui agit et transforme la personne jusqu’au plus profond d’elle-même » (PF, n°10). « Dans la mesure de sa libre disponibilité, les pensées et les sentiments, la mentalité et le comportement de l’homme sont lentement purifiés et transformés, sur un chemin jamais complètement terminé en cette vie. La « foi opérant par la charité » (Ga 5, 6) devient un nouveau critère d’intelligence et d’action qui change toute la vie de l’homme (cf. Rm 12, 2) » (PF, n°6)

Æ Pour que la foi grandisse La foi n’est pas une un acquis. Elle a besoin d’être nourrie et entretenue sinon elle meurt ou se perd. Puisqu’on se sait aimer de Dieu, on doit l’aimer en retour. Cet amour pour Dieu entretient et nourrit la foi. « En effet, la foi grandit quand elle est vécue comme expérience d’un amour reçu et quand elle est communiquée comme expérience de grâce et de joie. » (PF, n°7)

De même, il faut croire pour continuer à croire. Paradoxalement, par les moments de doute, il faut continuer de s’abandonner avec confiance à Dieu qui lui est une certitude. « Donc, la foi grandit et se renforce seulement en croyant ; il n’y a pas d’autre possibilité pour posséder une certitude sur sa propre vie sinon de s’abandonner, dans un crescendo continu, entre les mains d’un amour qui s’expérimente toujours plus grand parce qu’il a son origine en Dieu » (PF, n°7)

Æ Nécessité de connaitre les contenus de la foi Croire en Dieu implique qu’il faut croire à ce qu’il a bien voulu révéler de lui-même et par lequel nous pouvons le connaitre. Les vérités qu’il livre de lui-même peuvent sont les contenus de la foi. Il faut les maitriser car ce sont elles qui nous permettent de connaitre celui en qui nous croyons. « la connaissance des contenus de foi est essentielle pour donner son propre assentiment, c’est-à-dire pour adhérer pleinement avec l’intelligence et la volonté à tout ce qui est proposé par l’Église. La connaissance de la foi introduit à la totalité du mystère salvifique révélé par Dieu. L’assentiment qui est prêté implique donc que, quand on croit, on accepte librement tout le mystère de la foi, parce que Dieu lui-même qui se révèle et permet de connaître son mystère d’amour, est garant de sa vérité » (PF, n°10) Aujourd’hui ces contenus de la foi sont conservés dans le Catéchisme de l’Eglise Catholique.

Æ Croire et confesser sa foi Connaitre les contenus de la foi ne suffit pas. Il faut encore les intérioriser afin d’y adhérer fortement (Cf. PF, n°10). Puis il faut proclamer, confesser ou professer sa foi. Cette étape est d’autant plus nécessaire que « la foi implique un témoignage et un engagement publics » (PF, n°10) comme l’indique admirablement St Paul : « La foi du cœur obtient la justice, et la confession des lèvres le salut » (Rm, 10, 10) » (PF, n°10). D’après St Paul, la confession de la foi a même valeur de salut.

Æ Foi et charité La foi doit s’épanouir dans la charité, dans des actions charitables. « La foi sans la charité ne porte pas de fruit et la charité sans la foi serait un sentiment à la merci constante du doute. Foi et charité se réclament réciproquement, si bien que l’une permet à l’autre de réaliser son chemin » (PF, n°14).

St Jacques nous permet d’en prendre la mesure : « A quoi cela sert-il, mes frères, que quelqu’un dise : ‘J’ai la foi’, s’il n’a pas les œuvres ? La foi peut-elle le sauver ? Si un frère ou une sœur sont nus, s’ils manquent de leur nourriture quotidienne, et que l’un d’entre vous leur dise : ‘Allez en paix, chauffez-vous, rassasiez-vous’, sans leur donner ce qui est nécessaire à leur corps, à quoi cela sert-il ? Ainsi en est-il de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est tout à fait morte. Au contraire, on dira : ‘Toi, tu as la foi, et moi, j’ai les œuvres ? Montre-moi ta foi sans les œuvres ; moi c’est par les œuvres que je te montrerai ma foi’ » (Jc 2, 14-18) » (PF, n°14).

Ce que nous allons faire pour marquer cette année

1. Pour préparer l’Année de la foi, tous les fidèles sont invités à lire et à méditer avec attention la Lettre apostolique Porta fidei du Saint-Père Benoît XVI.

2. Participation à toutes les activités qui seront organisées dans le cadre de cette année de la foi, surtout au niveau de la jeunesse.

3. Renforcer notre dévotion à Marie, figure de l’Église, qui « rassemble et reflète en elle-même d’une certaine façon les requêtes suprêmes de la foi ». Elle reste un modèle privilégié de vie de foi.

4. Approfondir notre connaissance des principaux Documents de l’Eglise comme Le Concile Vatican II et surtout le Catéchisme de l’Église catholique qui possède aujourd’hui des versions simples et pratiques : le Compendium du catéchisme de l’Eglise catholique et en particulier le Youcat.

5. Aller rencontres avec des personnes qui, « bien que ne reconnaissant pas en soi le don de la foi, sont quand même dans une recherche sincère du sens ultime et de la vérité définitive sur leur existence et sur le monde ». Il s’agit de dialoguer avec elles pour les amener éventuellement à donner une réponse à leur quête.

6. Puisqu’il y a parmi vous des catéchistes, les catéchistes sont invités à puiser davantage dans la richesse doctrinale du Catéchisme de l’Église catholique et, sous la responsabilité de leurs curés, guider des groupes de fidèles dans la lecture et l’approfondissement en commun de cet instrument précieux.

7. Nous sommes pour la plupart dans les associations et les mouvements. Ces groupes sont invités à favoriser des initiatives spécifiques qui, grâce à leur charisme propre et en collaboration avec les Pasteurs locaux, s’inséreront dans le grand événement de l’Année de la foi. Ils sauront, de manière créative et généreuse, trouver les moyens les plus appropriés pour offrir leur témoignage de foi au service de l’Église

8. Tous les fidèles, appelés à raviver le don de la foi, chercheront à communiquer leur expérience de foi et de charité, en dialoguant avec leurs frères et sœurs, y compris des autres confessions chrétiennes, avec les adeptes d’autres religions et avec ceux qui ne croient pas ou qui sont indifférents.

Ces quelques points sont élaborés d’après les notes pastorales proposées par Rome (Congrégation pour la Doctrine de la Foi) en complément de la lettre du pape.

Père Aurel AVOCETIEN