jeudi 19 avril 2018



A c t u a l i t é s
vendredi 6 avril 2018
« Gaudete et exsultate », « Réjouissez-vous et (...)

mercredi 28 mars 2018
Si la fête de Pâques a un sens religieux pour (...)

mercredi 28 mars 2018
Nos seigneurs Aristide GONSALLO et Roger (...)

vendredi 23 mars 2018
« Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > BAPTÊMES ET 1ERE (...)

BAPTÊMES ET 1ERE COMMUNION A SAINT PAUL DE DOWA A PORTO-NOVO

Le Sacrement de Baptême sur la Paroisse Saint Paul de Dowa (le 02 Juin 2012).

Le Samedi 02 Juin 2012, la communauté de la paroisse saint Paul de Dowa a accueilli vingt quatre catéchumènes dans le cercle de la grande famille des enfants de Dieu. Vingt quatre catéchumènes qui trois ans durant ont été instruits de la connaissance religieuse dans nos langues nationales. La chapelle de la station Saint François de Sales d’Akonaboè a servi de cadre pour ladite cérémonie qui a connu la présence de toute l’équipe pastorale de la paroisse. Le père Firmin Sonagnon LOKO le Curé de la paroisse a voulu que cette année, le Baptême soit administré séparément de la Première Communion pour mettre en exergue son caractère de "janua sacramentorum" et de sacrement qui efface tous les péchés. Dans son homélie, le Père Curé a d’abord mis l’accent sur la miséricorde divine qui va sans cesse à la recherche de la brebis égarée. C’est pour le salut des hommes que Dieu a envoyé son Fils Jésus Christ pour nous donner la vraie vie. Et si l’homme veut goûter à la joie du salut, il doit se dépouiller de vieil homme pour revêtir l’homme nouveau. Car "l’homme cherche toujours à s’exiler de la grâce de Dieu". Nous sommes donc invités à suivre le Christ dans l’obéissance à Dieu car il y a plusieurs chemins mais tous ne mènent pas au salut annoncé par Jésus-Christ. Nous devons apprendre à mourir à nous-mêmes en "brisant les travers de la vie passée" pour ressusciter avec le Christ. Le Christ que nous avons l’obligation de proclamer en tant que baptisé, contre vents et marées. La foi n’est pas à traîner dans la boue du syncrétisme et de la désobéissance à l’Eglise. Le vêtement blanc porté par les néophytes en est le symbole. Le vêtement est le symbole de la pureté de la noble connaissance en Jésus-Christ. Garder intacte sa foi exige aussi le divorce avec les pratiques qui nous ont éloignés de Dieu jusque là.

La Première Communion sur la Paroisse Saint Paul de Dowa (le 03 Juin 2012)

Au lendemain du baptême reçu par vingt quatre catéchumènes, la station Saint François de Sales d’Akonaboè a encore accueilli les chrétiens de la Paroisse Saint Paul de Dowa pour partager la joie des nouveaux baptisés auxquels trois autres se sont ajoutés pour la première communion. Ce fut un moment intense de joie et de bonheur que le curé, le père Firmin Sonagnon LOKO, a saisi pour mettre l’accent sur la communion de vie entre les trois personnes de la Sainte Trinité dont nous célébrons la Solennité. Cette communion doit inspirer l’existence de tous les chrétiens et leur servir de modèle de vie. Le symbole de cette communion est le Christ venu en ce monde pour nous sauver ; en quittant cette terre, il nous a laissé son corps et son sang. Et c’est la réception de ce saint mystère de notre foi que les vingt-sept catéchumènes recevront pour devenir de véritables hérauts de la Bonne Nouvelle. C’est dans cette communion au Corps du Christ que chacun devra puiser les forces spirituelles nécessaires pour lutter contre les assauts répétés de l’ennemi. Devenir de fidèles serviteurs qui mettent leur espérance en Dieu Père, Fils et Esprit Saint : voilà le message central du Père LOKO. Ce dernier a ensuite exhorté les communiants à ne pas se laisser séduire par les nouveaux marchands d’illusions chrétiennes et à puiser inlassablement dans les innombrables richesses de l’Eglise pour vivre en enfants de Dieu. A sa suite les représentants des parrains et des marraines ont félicité et encouragé les nouveaux communiés à rester fidèles à Dieu en tout.

Le Sacrement de Baptême sur la Paroisse Saint Paul de Dowa (le 02 Juin 2012).

Le Samedi 02 Juin 2012, la communauté de la paroisse saint Paul de Dowa a accueilli vingt quatre catéchumènes dans le cercle de la grande famille des enfants de Dieu. Vingt quatre catéchumènes qui trois ans durant ont été instruits de la connaissance religieuse dans nos langues nationales. La chapelle de la station Saint François de Sales d’Akonaboè a servi de cadre pour ladite cérémonie qui a connu la présence de toute l’équipe pastorale de la paroisse. Le père Firmin Sonagnon LOKO le Curé de la paroisse a voulu que cette année, le Baptême soit administré séparément de la Première Communion pour mettre en exergue son caractère de "janua sacramentorum" et de sacrement qui efface tous les péchés. Dans son homélie, le Père Curé a d’abord mis l’accent sur la miséricorde divine qui va sans cesse à la recherche de la brebis égarée. C’est pour le salut des hommes que Dieu a envoyé son Fils Jésus Christ pour nous donner la vraie vie. Et si l’homme veut goûter à la joie du salut, il doit se dépouiller de vieil homme pour revêtir l’homme nouveau. Car "l’homme cherche toujours à s’exiler de la grâce de Dieu". Nous sommes donc invités à suivre le Christ dans l’obéissance à Dieu car il y a plusieurs chemins mais tous ne mènent pas au salut annoncé par Jésus-Christ. Nous devons apprendre à mourir à nous-mêmes en "brisant les travers de la vie passée" pour ressusciter avec le Christ. Le Christ que nous avons l’obligation de proclamer en tant que baptisé, contre vents et marées. La foi n’est pas à traîner dans la boue du syncrétisme et de la désobéissance à l’Eglise. Le vêtement blanc porté par les néophytes en est le symbole. Le vêtement est le symbole de la pureté de la noble connaissance en Jésus-Christ. Garder intacte sa foi exige aussi le divorce avec les pratiques qui nous ont éloignés de Dieu jusque là.

La Première Communion sur la Paroisse Saint Paul de Dowa (le 03 Juin 2012)

Au lendemain du baptême reçu par vingt quatre catéchumènes, la station Saint François de Sales d’Akonaboè a encore accueilli les chrétiens de la Paroisse Saint Paul de Dowa pour partager la joie des nouveaux baptisés auxquels trois autres se sont ajoutés pour la première communion. Ce fut un moment intense de joie et de bonheur que le curé, le père Firmin Sonagnon LOKO, a saisi pour mettre l’accent sur la communion de vie entre les trois personnes de la Sainte Trinité dont nous célébrons la Solennité. Cette communion doit inspirer l’existence de tous les chrétiens et leur servir de modèle de vie. Le symbole de cette communion est le Christ venu en ce monde pour nous sauver ; en quittant cette terre, il nous a laissé son corps et son sang. Et c’est la réception de ce saint mystère de notre foi que les vingt-sept catéchumènes recevront pour devenir de véritables hérauts de la Bonne Nouvelle. C’est dans cette communion au Corps du Christ que chacun devra puiser les forces spirituelles nécessaires pour lutter contre les assauts répétés de l’ennemi. Devenir de fidèles serviteurs qui mettent leur espérance en Dieu Père, Fils et Esprit Saint : voilà le message central du Père LOKO. Ce dernier a ensuite exhorté les communiants à ne pas se laisser séduire par les nouveaux marchands d’illusions chrétiennes et à puiser inlassablement dans les innombrables richesses de l’Eglise pour vivre en enfants de Dieu. A sa suite les représentants des parrains et des marraines ont félicité et encouragé les nouveaux communiés à rester fidèles à Dieu en tout.