lundi 21 août 2017



A c t u a l i t é s
mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)

vendredi 14 juillet 2017
Gangban, arrondissement de la commune d’Adjohoun.

mardi 11 juillet 2017
Les vacances ayant commencé, plusieurs (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Historiques > Père Jean VERDELET

Père Jean VERDELET (SMA)

Qui est le Père Jean Verdelet ?

Né le 31 décembre 1837 à Pélussin dans le diocèse de Lyon en France, Jean Verdelet entra aux Missions Africaines en 1861. Il est admis à la résolution solennelle le 14 mars 1862, il est ordonné prêtre le lendemain. Envoyé au vicariat du Dahomey, il travaille à l’école de Ouidah crée en 1862, avant de devenir supérieur de Porto-Novo le 2 janvier 1865. Premier père curé de la cathédrale de Porto-Novo avec le père Noche pour vicaire, il ne tarda pas à y ouvrir une école qui, le 5 février, comptait déjà quinze élèves. D’une affectueuse dévotion envers Marie, il n’entreprenait rien sans se mettre sous sa protection. Il avait des manières simples et une charité à toute épreuve. Il n’était pas homme à se reposer. Les Blancs l’admiraient et son influence sur les Africains fut vite très grande. Le nombre des écoliers augmenta et les chefs eux-mêmes lui confièrent leurs fils. Le roi Sodji de Hogbonou d’alors, qui lui avait attribué le domaine qui abrite la cathédrale et l’école, lui-même, aimait à le consulter et le prit parfois comme arbitre dans les affaires épineuses. En 1868, le père Verdelet rentra en Europe pour refaire sa santé fortement ébranlée en 5 ans de séjour. Son plus cher désir était de repartir au Dahomey, mais le Seigneur jugea sa tâche accomplie ici-bas. Le père n’avait que 32 ans, mais il était usé. Il a été rappelé à Dieu le 29 avril 1869.

Sr Blanche AVOCE SARC