samedi 29 avril 2017

COMMUNIQUE :

Pour redynamiser l’évangélisation des enfants par les enfants sur nos différentes paroisses, son Excellence Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, invite tous les mouvements d’enfants (MADEB, CHORALE DES ENFANTS, SAMUEL, ADS, SAINT ENFANT JESUS, SCOUT ENFANT, LECTEUR JUNIOR, LEGION DE MARIE JUNIOR etc…) à la 8ème édition des Journées Diocésaines de l’Enfance Missionnaire, les 27 et 28 Décembre 2016 sur la paroisse Saint Vincent de Tchaada.

Pour la réussite desdites journées et pour la participation massive de vos enfants, nous comptons, chers parents et chers Pères, sur votre aide et votre sensibilisation.

Le Coordonnateur diocésain de l’EM, Abbé Georges GAYET

Programme des dites journées

50 ans de la paroisse Sacré-Coeur :

En cette année Sainte de la Miséricorde, va se célébrer le jubilé d’or (50 ans) de création de la paroisse SACRE-CŒUR de Ouenlinda (Porto-Novo). A cet effet une grand-messe se célébrera le dimanche 05 Juin 2016 à 10H00, en la dite église. Elle sera présidée par son excellence, Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo.

Le reste du programme des manifestations

Concert de la Ressurection : 2016 :

Sous le parrainage de son Excellence Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, l’Aumônerie diocésaine des chorales des jeunes et la Coordination des chorales des jeunes de Porto-Novo

vous invitent à la 6ème édition du CONCERT DE LA RÉSURRECTION.

- Date : dimanches de Pâques, 27 mars 2016
- Heure : 16H00
- Lieu : Stade Charles de Gaulle de Porto-Novo
- Entrée : libre et gratuite

Ce sont plus d’une quinzaine de chorales qui se succèderont.

MERCI DE LES SOUTENIR



A c t u a l i t é s
mardi 18 avril 2017
« Le Seigneur est vraiment ressuscité, comme il (...)

mercredi 5 avril 2017
" Le Puissant fit pour moi des merveilles" (...)

mercredi 5 avril 2017
« Je désire … que les familles aient l’occasion (...)

mercredi 22 mars 2017
La ville de Natitingou a abrité, les 11 et 12 (...)


En vrac !
mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)

mardi 20 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, L’annonce à Zacharie (...)

mardi 20 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, Fils et filles (...)

jeudi 15 décembre 2016
Émerveillement pour tout ce que Dieu accomplit (...)

vendredi 9 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, En ce temps de (...)

mercredi 7 décembre 2016
Ni hypocrites ni rigides, ayant le sens de la (...)

dimanche 20 novembre 2016
Le passage de l’Évangile que nous venons (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > SPIRITUS LEGIS > Peut-on célébrer (...)

Peut-on célébrer la messe pour des membres défunts d’Eglises ou de communautés chrétiennes non catholiques ?

S’il est des conditions pour célébrer la messe aux membres des communautés chrétiennes non catholiques, il est interdit de faire mention de leurs prénoms et ceux des non baptisés dans la prière eucharistique.

Dans l’Eglise catholique, les funérailles chrétiennes comprennent non seulement le transport du corps ou des cendres et leur accueil à l’Église mais aussi l’accomplissement des rites funéraires avec ou sans eucharistie pour la personne défunte et l’inhumation du corps ou des cendres dans un lieu régulièrement déterminée (cimetière ou columbarium dans un cimetière) pour servir à la sépulture des fidèles.

Toute personne baptisée dans l’Église catholique, en principe y a droit. Étant assimilés aux fidèles, les catéchumènes (c. 206, CIC 83) jouiront aussi des funérailles chrétiennes (c ; 1183 § 1, CIC 83 ; Cf Le Livre de célébration des sacrements). Selon le canon 1183 § 2, CIC 83, l’Ordinaire du lieu peut permettre que les funérailles ecclésiastiques soient accordées aux petits enfants que leurs parents avaient l’intention de faire baptiser mais qui sont morts avant le baptême. La permission de l’Ordinaire du lieu est aussi requise pour que les personnes appartenant à une Eglise ou à une confession chrétienne non catholique, jouissent des funérailles chrétiennes, à moins que leur volonté contraire ne soit manifeste et à condition que leur propre ministre ne soit pas disponible.

S’agissant de la messe pour les membres d’Eglise ou de communautés chrétiennes non catholiques, voici quelques principes de base : on peut toujours pour des motifs de supplication ou d’action de grâce, célébrer privément des messes de suffrage pour ces personnes.

La célébration de messes publiques pour les membres d’Eglise ou de communautés chrétiennes non chrétiennes obéira aux principes suivants : la célébration sera explicitement demandée pour un motif authentiquement religieux par les membres de leur famille, leurs amis ou les personnes qui étaient soumises à leur autorité. Par conséquent les motifs de recherche de l’honneur ou de fête ne sont pas acceptés pour cette messe publique.

Par ailleurs, l’ordinaire du lieu appréciera ou jugera de la situation pour voir s’il n’y a pas risque de scandale pour les fidèles. Leur nom ne sera pas mentionné dans la prière eucharistique à cause de l’absence de la pleine communion (c. 205, CIC 83) avec l’Eglise catholique. Si, outre les fidèles catholiques qui participent à la célébration de la messe, sont présents d’autres chrétiens, on observera très fidèlement, en ce qui concerne la « communicatio in sacris » (c. 844), (cf Décret sur la célébration publique de la messe dans l’église catholique pour d’autres chrétiens défunts, de la congrégation pour la doctrine de la foi, en date du 11 juin 1976).

Le sujet abordé dans cet article nous contraint de rappeler aux prêtres et pasteurs d’âmes qu’il n’est pas permis de faire mention des prénoms des non-baptisés, quels qu’ils soient, dans la prière eucharistique. Dans notre Eglise locale, une discipline tenue et soutenue doit être instaurée dans ce domaine, en considérant des constats sur certaines paroisses.

Père Jacques M. AGOSSOU