jeudi 23 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > QUEL EST LE RÔLE (...)

QUEL EST LE RÔLE DES CARDINAUX ?

D’OÙ VIENNENT LES CARDINAUX ?

On désigne habituellement le Sacré Collège des cardinaux comme le « Sénat de l’Église ». De fait, les cardinaux ont d’abord comme mission de conseiller le pape dans son rôle de direction de l’Église universelle. Une mission que les cardinaux ont assumée très tôt : dès le IVe siècle, le clergé de Rome a été associé aux décisions de l’évêque de Rome, notamment quand il était sollicité pour trancher des questions soumises par d’autres évêques. Les papes ont ainsi pris l’habitude de réunir les prêtres et diacres de Rome en consistoire (de consistorium , qui désignait le conseil des empereurs romains).

Avec Urbain II (1088-1099), le consistoire, qui ne réunit alors que les cardinaux-prêtres, prend le pas sur le Synode du diocèse de Rome et devient un véritable lieu de décision. C’est à partir de là qu’on peut parler de Sacré Collège en tant que corps véritablement constitué. Il s’organise alors peu à peu : en 1245, au concile de Lyon, les cardinaux obtiennent le port du chapeau (supprimé en 1969) tandis qu’en 1291 Boniface VIII leur accorde la soutane rouge. Enfin, en 1464, ils obtiennent le privilège de porter la barrette, signe distinctif des docteurs en théologie.

Avec la grande réforme de Sixte Quint, en 1588, et la création, au sein de la Curie, des différents dicastères avec à leur tête un cardinal-préfet, les cardinaux apparaissent plus comme des collaborateurs individuels du pape, le consistoire se réunissant plus épisodiquement et étant réservé aux occasions exceptionnelles. Il faut attendre Jean-Paul II, puis Benoît XVI, pour voir revaloriser le rôle du consistoire à travers des réunions plénières du Sacré Collège consacrées à des questions importantes sur lesquelles le pape veut recueillir l’avis des cardinaux. Benoît XVI avait ainsi convoqué les cardinaux pour évoquer la question lefebvriste (2006), le dialogue islamo-chrétien (2007) ou les scandales de pédophilie (2010).

Mais le rôle le plus spectaculaire du Sacré Collège est bien évidemment l’élection du pape. Ce n’est toutefois qu’en 1059 que Nicolas II réserve cette élection aux cardinaux-évêques avant que les trois ordres ne soient convoqués en 1130, privilège définitivement confirmé en 1179. En 1970, Paul VI réservera l’accès au conclave aux seuls cardinaux de moins de 80 ans.

Nicolas SENEZE

QUI SONT LES CARDINAUX ?