vendredi 22 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Notre Eglise > Commissions (...) > Caritas diocésai > RAPPORT DU CONGRES

RAPPORT DU CONGRES D’OCTOBRE 2011 DE LA CARITAS DIOCESAINE DE PORTO-NOVO

Le congrès de la CARITAS DIOCESAINE a eu lieu les samedis 29 dimanche 30 Octobre 2011 à la satisfaction de tous les participants. C’était le lieu de valider les rapports d’activité et de planifier la nouvelle année pastorale.

Du samedi 29 au dimanche 30 octobre 2011 s’est tenu dans la grande salle de conférence du Centre Pastoral Saint Charles LWANGA de Ouando à Porto-Novo, le congrès diocésain de la CARITAS animé par trois personnes l’un après l’autre. L’objectif est de faire le point des activités menées et de projeter les actions à venir.

Etaient présents outre le Père Léon SAGBOHAN, Coordonnateur de la Caritas du diocèse de Porto-Novo, le Père Ephrem DJIBODE AKPLOGAN, Coordonnateur de la Caritas de l’archidiocèse de Cotonou, et la sœur Opportune TOSSE (SARC), directrice de l’Hôpital Auberge de l’Amour Rédempteur (HAAR) de Dangbo :

- les EPC

- les membres de l’EDC

Les participants étaient au nombre d’une soixantaine et viennent des paroisses Saint Sacrement d’AGBLANGANDAN, Saint Michel de KRAKE-PLAGE, Sainte Famille d’ADJARRA, Saint Hubert de MISSRERETE, Saint Michel de KATAGON, Saint Bernard de MALANHOUI, NDIC de MEDEDJONOU, Saint Joseph de HONDJI, NDL de DANGBO, Sainte Anne d’ATAKE, Saint François-Xavier de FOUN-FOUN, Saint Pierre et Saint Paul de KANDEVIE, Saint Antoine de GBODJE, Saint Martin de Tours de HOUNSA, Saint Paul de DOWA, SMO de TOKPOTA, l’Aumônerie de SONGHAI, Sainte Anne de SAKETE, Saint Thérèse de TAKON, Saint Vincent de TCHAADA, sans oublier celles de Saint Michel d’AVRANKOU, Saint Matthieu de GBOZOUNME, NDA de KOUTI.

A l’ordre du jour, figuraient trois points à savoir :

- Exposé du Père Ephrem portant sur le partage des expériences de la Caritas de Cotonou et la pratique de microcrédit.

- L’intervention de la Sœur Opportune, Directrice de l’hôpital Auberge de l’Amour Rédempteur (HAAR) sur la présentation des activités que mène l’Hôpital.

- La communication du Père Léon portant sur le deuxième synode africain : l’Eglise en Afrique au service de la Réconciliation, de la Justice et de la Paix.

Dans une brève allocution, le Père Ephrem premier animateur a partagé les expériences de Cotonou en nous ouvrant l’esprit sur la vie humaine. Une Caritas est une mission, une vision, on l’appelle service de direction de l’homme. Toute activité qui ne vise pas le bien-être de l’homme n’est pas une charité. Elle permet à l’homme de passer des conditions de vie non humaine à la vie humaine. Pour mettre l’homme debout, il faut des directives, il faut le prendre progressivement en charge en s’ouvrant aux réalités du pays. La création des différentes activités telles que la transformation agro-alimentaire, les petites activités agricoles, la formation en hydrologie et des AGR va leur permettre de se prendre en charge. De même, le programme microcrédit permet aux femmes de reprendre leur vie en main et d’avoir un avenir meilleur.

Après l’exposé du Père Ephrem le congrès s’est poursuivi par l’intervention de la sœur Opportune qui nous a fait une présentation générale de l’Hôpital. Elle souligne que cet hôpital confessionnel du diocèse de Porto- Novo est créé le 1er Octobre 1995 par Mgr Vincent MENSAH de vénéré mémoire. Il est situé dans la commune de Dangbo et fait face au CEG de Dangbo. En dehors de l’objectif visé qui est quasi- social, deux grands points ont été soulignés par la directrice. Il s’agit des difficultés rencontrées qui prennent de plus en plus d’ampleur et les perspectives qui consistent à améliorer les services au sein de l’hôpital.

La troisième communication a été l’œuvre du Père Léon N. SAGBOHAN et porte sur le deuxième synode africain : L’Eglise en Afrique au service de la Réconciliation de la justice et de la paix. L’intention était de mettre toutes les Caritas paroissiales présentes à ce congrès au même niveau d’information sur ce 2ème synode qui est l’un des objectifs de la Visite du Saint Père Benoît XVI les 18, 19, 20 Novembre prochain. Chaque Caritas doit savoir ce qui le concerne dans ce document. Dans son intervention le Père est allé plus loin en nous donnant la genèse qui est l’initiative du Pape Jean Paul II de vénéré mémoire en 2004. Ce synode a été fait il y a deux ans à Rome durant trois semaines : du 04 au 25 Octobre 2009. Aussi, que faut-il faire face aux conflits en Afrique ? Pour cela la mission de réconciliation de justice et de paix a été confiée aux Evêques de l’Afrique, à l’Eglise en Afrique. Il nous faut une nouvelle évangélisation. Ou du moins, il nous faut revoir et travailler à de nouvelles stratégies et nouveaux moyens pour une évangélisation qui touchera nos racines d’Africain (sans changer le kérygme) pour une vraie réconciliation.

En se rappelant que le premier synode africain « Ecclesia in Africa », présentait l’Eglise en Afrique comme « Eglise-Famille », nous aurons de la chance à redescendre dans les valeurs que nous avons de la « Famille » en Afrique. Dans ce contexte d’Eglise comme Famille, un effort d’inculturation nous incombe pour scruter les richesses de ce 2ème synode et toucher les racines de la Réconciliation, de la Justice et de la paix en Afrique. Afin que chacun des congressistes puisse participer et pénétrer cette conférence qui ne devrait pas s’arrêter au congrès, le père Conférencier les a envoyés en carrefour de travail autour des questions suivantes :

1- Définition dans notre culture des termes : la Réconciliation, la Justice et la Paix.

2- Dans notre contexte anthropologique d’Africain et du Béninois, quels sont les lieux de concrétisation de la Réconciliation ou quels sont les points d’ancrage de la Réconciliation, de la Justice et de la Paix ?

3- Quelles sont les démarches indispensables pour une Réconciliation vraie, authentique et sincère au sein de nos familles ?

4- Quels schémas de la pratique de la réconciliation proposeriez-vous ?

Chacun doit donc œuvrer de son côté pour cultiver la paix. Avant la clôture des activités de la journée tous les participants ont été conviés à l’adoration du Saint Sacrement exposé.

La deuxième journée du congrès a commencé par une messe dominicale Célébrée par le Père coordonnateur. Ensuite la restitution des travaux des groupes a été faite. Ces travaux portent sur les thèmes : RÉCONCILIATION, JUSTICE ET PAIX.

Il faut noter que ces restitutions sont riches en tenant compte de la quintessence des présentations des groupes sans oublier les débats ouverts après chaque communication pour approfondir leur connaissance.

A la suite du rapport d’activité 2011 et de la planification 2011-2012 de la CDCC présentés par Père Léon SAGBOHAN, les paroisses ont déposé aussi leur rapport. Le congrès s’est déroulé dans une ambiance de franche collaboration.

Pour le Secrétariat de la caritas diocésaine

Père Léon N. SAGBOHAN

Directeur Diocésain de la Caritas