jeudi 25 mai 2017

COMMUNIQUE :

Pour redynamiser l’évangélisation des enfants par les enfants sur nos différentes paroisses, son Excellence Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, invite tous les mouvements d’enfants (MADEB, CHORALE DES ENFANTS, SAMUEL, ADS, SAINT ENFANT JESUS, SCOUT ENFANT, LECTEUR JUNIOR, LEGION DE MARIE JUNIOR etc…) à la 8ème édition des Journées Diocésaines de l’Enfance Missionnaire, les 27 et 28 Décembre 2016 sur la paroisse Saint Vincent de Tchaada.

Pour la réussite desdites journées et pour la participation massive de vos enfants, nous comptons, chers parents et chers Pères, sur votre aide et votre sensibilisation.

Le Coordonnateur diocésain de l’EM, Abbé Georges GAYET

Programme des dites journées

50 ans de la paroisse Sacré-Coeur :

En cette année Sainte de la Miséricorde, va se célébrer le jubilé d’or (50 ans) de création de la paroisse SACRE-CŒUR de Ouenlinda (Porto-Novo). A cet effet une grand-messe se célébrera le dimanche 05 Juin 2016 à 10H00, en la dite église. Elle sera présidée par son excellence, Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo.

Le reste du programme des manifestations

Concert de la Ressurection : 2016 :

Sous le parrainage de son Excellence Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, l’Aumônerie diocésaine des chorales des jeunes et la Coordination des chorales des jeunes de Porto-Novo

vous invitent à la 6ème édition du CONCERT DE LA RÉSURRECTION.

- Date : dimanches de Pâques, 27 mars 2016
- Heure : 16H00
- Lieu : Stade Charles de Gaulle de Porto-Novo
- Entrée : libre et gratuite

Ce sont plus d’une quinzaine de chorales qui se succèderont.

MERCI DE LES SOUTENIR



A c t u a l i t é s
lundi 22 mai 2017
Le pape François présidera un consistoire pour (...)

lundi 15 mai 2017
Le Centre Marial Notre Dame des Lagunes (...)

dimanche 14 mai 2017
Francisco (1908-1919) et Jacinta (1910-1920) (...)

jeudi 11 mai 2017
Le samedi 06 mai 2017 a eu lieu sur la (...)


En vrac !
mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)

mardi 20 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, L’annonce à Zacharie (...)

mardi 20 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, Fils et filles (...)

jeudi 15 décembre 2016
Émerveillement pour tout ce que Dieu accomplit (...)

vendredi 9 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, En ce temps de (...)

mercredi 7 décembre 2016
Ni hypocrites ni rigides, ayant le sens de la (...)

dimanche 20 novembre 2016
Le passage de l’Évangile que nous venons (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > RDC : Un prêtre (...)

RDC : Un prêtre assomptionniste, le P. Emmanuel Kahindo, a été assassiné

Un prêtre assomptionniste, le P. Emmanuel Kahindo, a été assassiné en République démocratique du Congo, rapporte l’agence vaticane Fides. Il dénonçait l’exploitation d’un minerai utilisé dans la fabrication de composants électroniques pour les téléphones portables, le coltan, au détriment des populations Nandes.

« Pourquoi me tuez-vous ? » a demandé le père Vincent Machozi, au moment de mourir, dans la nuit de dimanche 20 mars, dans le village de Vitungwe-Isale, à 15 Km de Butembo, dans le territoire de Beni (Nord-Kivu), dans l’est de la République démocratique du Congo.

Le père Kahindo, vicaire général de la Congrégation des Assomptionnistes (Augustins de l’Assomption), lui-même de nationalité congolaise, en a témoigné dans La Croix, le quotidien français confié aux assomptionnistes. Il raconte que « des militaires sont arrivés à bord de véhicules vers minuit, ils ont abattu la porte et l’ont tué sur place ». Les témoignages recueillis par le père Kahindo et par le site Internet benilubero.com concordent sur le fait que les meurtriers sont des militaires des forces armées congolaises (FARDC), insiste Fides.

Le site Internet benilubero.com indique en particulier que « une dizaine de militaires en uniformes des forces armées de la République démocratique du Congo, lourdement armés, qui voyageaient à bord d’une jeep, ont fait irruption dans le périmètre du centre social Mon Beau Village, où s’étaient réunis les chefs traditionnels Nandes pour participer à une réflexion sur la paix convoquée, par Mwami Abdul Kalemire III », chef de la communauté de Basho, en mission dans la zone et hôte du couvent.

« Ces malfaiteurs ont immédiatement exprimé leur préoccupation de vouloir atteindre le chef Kalemire et le père Vincent. Les témoins rencontrés sur place ont tenté vainement de camoufler la présence de ces deux personnes ciblées. Car, tout à coup, ces criminels apercevront d’eux-mêmes et sans effort, le père Vincent qui naviguait sur son ordinateur en plein air, dans la fraîcheur nocturne de la cour du Centre social. Aussitôt se déchaîna une rafale de crépitement des balles au milieu desquelles on entendit un seul mot du père Vincent : ‘Pourquoi me tuez-vous ?’, après quoi il s’allongea par terre et expira. Quant au chef Kalemire III, il échappa au pire uniquement du fait qu’il venait de quitter la compagnie du Père Vincent pour aller se reposer », rapporte le site.

Le père Vincent avait déjà été menacé de mort, et en 2003, il avait été contraint à l’exil aux Etats-Unis. Cela ne l’avait pas empêché de devenir le rédacteur en chef du site Internet benilubero.com. Après son retour en RDC, il avait échappé à sept attentats.

Le père Vincent avait dénoncé à plusieurs reprises les souffrances de la population Nande causées par la présence sur le territoire de Beni de différents groupes armés se dédiant à l’exploitation illégale du coltan, souvent avec la connivence de l’armée.

Le religieux était né en 1965. A 17 ans, il était entré dans la Congrégation des Assomptionnistes. Après avoir achevé ses études en France, il fut ordonné à Angers en 1994. Il a enseigné au Séminaire de Kinshasa et il a obtenu un doctorat en résolution des conflits à l’université de Boston.

Toujours le dimanche 20 mars, un prêtre de l’Ordre des Clercs réguliers mineurs a été grièvement blessé dans une embuscade routière à Katwiguru, à 30 Km de Rutshuru (Nord-Kivu), toujours selon la même source.