mardi 21 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Notre Eglise > Commissions (...) > Caritas diocésai > REMERCIEMENT POUR

REMERCIEMENT POUR LA FETE DE LA CARITAS DIOCESAINE DU 14 SEPTEMBRE 2011

Qui sait remercier, reçoit davantage. Ainsi la Coordination Diocésaine de Caritas et Développement (CDCD) de Porto-Novo vous remercie pour vos gestes et soutiens pour le service de la Charité dans le Diocèse. Mais elle a toujours les mains tendues pour recevoir, et ouvertes pour distribuer aux vrais nécessiteux.

LA FETE A EU LIEU, ET NOUS VOUS REMERCIONS INFINIMENT !

En cette année où nous fêtons les 150 ans d’évangélisation au Bénin, l’Eglise notre Famille fête en ce 14 Septembre 2011 la Croix Glorieuse de notre Seigneur Jésus-Christ. De même, la Caritas et Développement du Diocèse de Porto-Novo n’a pas voulu laisser inaperçu cette occasion sans manifester son attention à l’endroit des malades et nécessiteux. Ainsi, à Gbodjè une foule impressionnante venue de divers horizons était attendue pour se nourrir spirituellement et pour partager aussi leur joie et leurs dons avec ceux qui sont dans le besoin. Notons que depuis la veille, comme des pèlerins en marche vers la Cité Eternelle, des fidèles s’étaient réunis déjà pour la messe et l’adoration nocturne.

Mais, la journée du 14 a commencée à 1O heure par une messe pontificale présidée par son Excellence Monseigneur René- Marie EHOUZOU, l’Odinaire du lieu, entouré de ses nombreux prêtres. Au cours de cette journée, les malades et les nécessiteux étaient les prioritaires ou invités de marque. Ils avaient les premières places lors de la célébration eucharistique.

De nombreux dons en espèce et en nature sont offerts par les diverses paroisses et personnes de bonne volonté. Ces dons ont été distribués dans des centres tels que : Le centre des malades mentaux d’Avrankou, l’aumônerie des prisons, l’orphelinat de Sakété, l’Internat Saint François d’Assise, l’orphelinat St Gérard de Koutongbé, la communauté des petites servantes des pauvres de Tokan à Calavi, etc. En dehors de ces centres de petits colis de 2 ou 4 kilo de céréale ont été distribués à plus de 200 de nos invités de marque présents. Avec ces derniers, à l’issue de la Grande messe, nous avions eu à partager nos joies à travers repas et boissons de fête.

Alors nous passons par ici pour remercier tous ceux qui ont participé d’une manière ou d’une autre à l’effectivité de cette fête avec les pauvres du diocèse. Toutefois en leur nom nous vous lançons un appel sonore pour venir à leurs besoins à travers le service de la charité que l’Eglise de Porto-Novo est à pieds d’œuvre de mettre en place. En leur nom citant St Basile de Césarée dans son Homélie VI sur Luc, XII,18 « Le pain qui demeure inutile chez vous , c’est le pain de celui qui a faim ; la tunique suspendue dans votre garde-robe, c’est la tunique de celui qui est nu ; la chaussure qui demeure inutile chez vous est celle du pauvre qui va nu-pieds ; l’argent que vous tenez en foui, c’est l’argent du pauvre :vous commettez autant d’injustice que vous pourriez répandre de bienfaits ».

Enfin, nous remercions ceux qui ne cessent de nous aider, à travers le partage des idées et de bons conseils.

Nous prions le Seigneur Dieu de faire fructifier leurs activités et de leur donner davantage le cœur de partage. Que Dieu vous bénisse tous !

Père Léon N. SAGBOHAN

Coordonnateur Diocésain de Caritas et Développement

salenou01@yahoo.fr