vendredi 24 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > RETRAITE DIOCESAINE

RETRAITE DIOCESAINE A SEGBOHOUE : DIEU EST CREATEUR, AMOUR ET PARDON

Depuis la création jusqu’à la fin terrestre de l’homme, Dieu est toujours Créateur, Amour et Pardon. Son dessein est unique : sauver l’homme.

Ils sont beaux sur la montagne, les pas de ceux qui portent la bonne Nouvelle, qui annoncent le salut et la paix, la réconciliation et la justice. Il sont beaux les créatures par excellence de Dieu Créateur, Amour et Pardon ;

I- Dieu Créateur, Amour et Pardon.

Dans la logique vétéro-testamentaire, le point d’appui de la réconciliation et du pardon s’origine dans la nature même de Dieu qui est créateur et miséricordieux. Depuis la création, Dieu est amour, pardon et miséricordieux. Après la création, l’alliance d’amour avec l’humanité, est source de notre salut (Gn 12). Le temps créé et l’histoire de l’homme sont le lieu et l’espace de la rédemption de ce dernier. Dieu de vie et riche en miséricorde croit en l’homme : Il croit que l’homme peut changer et revenir à lui.

Dans l’expérience de l’exil, Dieu a révélé et confirmé qu’il est Pardon, Miséricordieux et Amour. Et le peuple d’Israël, dans cette situation de crise, a fait l’expérience extraordinaire de la proximité de Dieu. L’espérance est née et le peuple a compris que le péché n’altère point le projet du salut divin et la justice de Dieu s’appuie sur la force de son amour, de son pardon et de sa miséricorde. Même la loi du talion qui pourrait contredire cette nature de Dieu (Amour et Miséricordieux) s’inscrit dans une logique de justice et d’amour et non de vengeance.

Dans la logique divine, le pardon occupe une place de choix. Malgré nos vengeances, nos rebellions, nos péchés, Dieu est pardon. Dans la logique Alliance-Amour-Pardon, si la fin de l’homme parait catastrophique il ne s’agit pas de la volonté de Dieu mais du libre choix de l’homme. Et même dans ce choix, Dieu accorde pardon jusqu’au dernier souffle de l’homme. Dieu qui pardonne conduit à une réconciliation générale qui est source de connaissance en vérité. De la création à l’achèvement, le pardon et la réconciliation sont au rendez-vous : création-pardon, pardon-achèvement, car l’unique dessein de Dieu est de rassembler, guider et accomplir. Qu’apporte Jésus dans la révélation du Père Créateur, Amour, Pardon et Miséricordieux.

Père Georges Willibrord GAYET