lundi 23 octobre 2017



A c t u a l i t é s
samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)

mardi 26 septembre 2017
Créée en 1932, la communauté catholique de Zian, (...)

jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)


En vrac !
mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > Rendez-vous de (...)

Rendez-vous de prières pour la paix

Ils étaient nombreux à fouler le sol de la paroisse Sacré-Cœur de Wadon, les vodounsis et les vodounons de la Commune d’Adjarra. Mais ils n’étaient pas seuls, la communauté musulmane de Porto-Novo accompagnée par l’Imam d’Attakè était de la partie. Les Christianistes Célestes ont répondu de même à ce rendez-vous de prières pour la paix.

C’est ainsi que le désir du dialogue inter religieux qui habite le Curé de la Paroisse, le Père Nestor ATTOMATOUN a trouvé une réalisation concrète.

En effet, ce 10 janvier contrairement à l’habitude de la Paroisse de faire une procession eucharistique, le Père Nestor ATTOMATOUN a décidé d’organiser une assemblée de prières interconfessionnelle pour la paix, animée par le Père Bienvenu KOUKPO qui sortait son 2ème album de chants sur la prière pour l’occasion.

Tout a commencé à 15h par une grande louange. Tous d’un seul chœur, célébrait le Créateur. La présence massive des voudounons et vodounsis a impressionné l’assemblée. Qui pouvait croire en la présence des vodounons et vodonsis à l’église un 10 janvier ? Et ils étaient contents d’y être ; puisque comme l’a confessé leur responsable : « Nous sommes, nous aussi, fils Abraham ! » (Quotidien Fraternité n°3769 du 06 janvier 2015.)

Il revenait au Curé de la Paroisse, soutenu par d’autres prêtres dont le Recteur du Séminaire Propédeutique de Missérété, le Père Jacob AFFOGNON, de prononcer le discours d’ouverture. Le Père a souligné l’importance de cette assemblée pour la paix dans notre pays. « Il est urgent que toutes les religions œuvrent ensemble pour la paix pour ne pas se laisser instrumentaliser par les politiques. Notre pays a besoin de la prière puisque la véritable paix est un don de Dieu ».

Suite à cette invitation, les confessions, à tour de rôle, ont prié et intercédé pour notre pays. C’était émouvant ! Impressionnant !

Tout ne s’est pas arrêté là, ce fut une soirée inoubliable, riche en événements. Le maire de la Commune d’Adjarra aussi présent a souligné à son tour l’importance du dialogue interreligieux : « Le dialogue interreligieux est pour nous dirigeants, un instrument puissant pour instaurer la paix dans une société. Il nous suffit de jeter un coup d’œil autour de nous pour mieux apprécier le caractère capital de l’acte que vous posez. »

Les participants garderont en outre, le témoignage de Grégoire AHONGBONON, fondateur de Saint Camille, qui s’occupe des malades mentaux de toutes les confessions religieuses.

C’était une spéciale fête de 10 janvier ; non pas seulement pour les vodounons mais pour toutes les religions ; pas parce que l’assemblée s’est bien restaurée mais parce que l’événement revêtait une valeur symbolique et prophétique. Et comme le souhaite d’ailleurs le Curé, que le 10 janvier devienne une nouvelle Epiphanie pour tous les fils et filles d’Abraham qui viennent adorer le Créateur. En définitive, nous avons assisté à un festival des religions. Plaise à Dieu que cette initiative s’étende à tout le diocèse et pourquoi pas à tout le pays.

Inès GNONLONFOUN