lundi 16 octobre 2017



A c t u a l i t é s
lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)

mardi 26 septembre 2017
Créée en 1932, la communauté catholique de Zian, (...)

jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > SAINT JEAN BOSCO

SAINT JEAN BOSCO DANS LE DIOCESE DE PORTO-NOVO

Après le Mali, le Burkina Faso et le nord Togo, les reliques de saint Jean Bosco sont dans nos murs au Bénin. C’est le diocèse de Porto-Novo qui, à cœur joie, les accueille avant qu’elles ne poursuivent leur pérégrination à Lomé pour finir au Ghana.

Ce saint des temps modernes, ami particulier et sincère de la couche juvénile, ce pasteur hors pair, grand intercesseur des hommes et des femmes auprès de Dieu, ce dévot de la Vierge Marie, Auxiliatrice des chrétiens a reçu des fidèles du diocèse de Porto-Novo, le culte que la sainte Eglise recommande à ces enfants pour un de ses enfants qu’elle leur propose comme modèle.

16 heures sonnaient quand le véhicule qui transportait les reliques de ce saint franchit le carrefour Java Promo, non loin de l’assemblée nationale. Une haie de marée humaine l’attendait avec impatience. Parvenu devant le collège Notre Dame de Lourdes, il s’immobilisa ; on en fit descendre la voiturette qui renfermait les reliques. S’ébranla alors la procession qui devait conduire à la cathédrale. Hourrahs, vivats, ovations, applaudissements, exultations… c’est avec grande peine que forces de l’ordre, marguillers et scouts ont pu contenir le débordement de la foule. Personne ne voulait se faire conter l’évènement. Installées aux pieds de l’autel, les reliques furent vénérées avant que ne commence la célébration eucharistie ; une célébration priante, recueillie et fervente.

Mais c’est d’abord sur le parvis de l’église que le vicaire général, l’abbé Jules Dossah, au nom de l’évêque absent, et entouré des prêtres, accueillit les reliques. Au cours de la célébration eucharistique Ainsi donc en cet après-midi du 07 février, la cérémonie d’accueil a été marqué par la procession des reliques, le mot d’accueil du vicaire général, leur vénération, la célébration eucharistique, le mot de remerciement du Provincial des salésiens et le départ pour la paroisse saint François Xavier de Porto-Novo.

La veillée de prière, de louange jusqu’à l’aube constitue encore un moment important du séjour de saint Jean Bosco à Porto-Novo. Par quartier, associations, mouvement et groupes de prière, en famille, les fidèles se sont pressés toute la nuit autour des reliques. La célébration eucharistique de ce 08 février présidée par le provincial des salésiens en sera le point d’orgue.

Les reliques passeront au centre Madone à Tokpota. Une autre célébration eucharistique a eu lieu, présidée par le Nonce apostolique. Elles prendront la route de Cotonou.

Saint Jean Bosco a visité les fidèles de Porto-Novo. Il les quitte sans les laisser. Il est avec eux de façon invisible, certes, mais aussi de façon visible, sous les traits des missionnaires salésiens qui œuvrent inlassablement dans le diocèse. Puisse son passage redonner espoir et repères à la jeunesse.

V. Frumence