jeudi 23 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > VISITE DU PAPE (...) > SYMPOSIUM A COTONOU

SYMPOSIUM A COTONOU AVANT LA PUBLICATION DE L’EXHORTATION POST-SYNODALE.

Après le colloque d’octobre 2011 au Chant d’oiseaux à Cotonou sur le jubilé des 150 ans d’évangélisation du Bénin par les SMA, c’est un symposium qui a démarré au même lieu ce lundi 14 novembre. Son thème est : dialogue entre les Eglises sœurs d’Europe, d’Afrique au service de la Réconciliation, de la Justice et de la Paix. Cela se comprend aisément quand on est au parfum de l’actualité religieuse au Bénin, en Afrique et dans le monde. En effet, dans le cadre de clôturer ce jubilé des 150 ans, sa sainteté se rend au Bénin dans quelques jours : du 18 au 20 novembre prochain. Il y a donné rendez-vous aux conférences épiscopales d’Afriques, de Madagascar et des Îles pour le remettre l’exhortation post-synodale, fruits des propositions qui lui ont été faites à l’issue du 2nd Synode pour l’Afrique tenu à Rome il y a deux ans (2009).

Après l’accueil et le mot d’ouverture de Mgr Eugène-Cyrille HOUNDEKON, évêque de Porto-Novo, la matinée s’est déroulée sous la direction de Mr Pierre METINHOUE, comme modérateur. La 1ère communication est délivrée par le Père Julien-Efoé PENOUKOUN et a eu pour thème : Du colloque au Symposium : fondamentaux d’une thématique.

La 2nde communication qui avait pour thème : Christianisme et Islam : Comment vivre ensemble ? revenait à Mgr Vincent LANDEL, évêque de Rabat au Maroc. Empêché il n’a pu venir ; cependant il a envoyé sa communication qui fut alors présentée par le père André CHAUVIN. Pour conclure la matinée, les participants ont prêté attention à l’intervention de Mgr Benoit AWOLONOU, évêque de Kpalimé dans le Togo voisin pour livrer l’expérience de l’Eglise sœur du Togo dans le processus de réconciliation en cours au Togo. Il va sans dire que chaque communication est toujours suivie de débats enrichissants.

C’est sous la houlette du Père Nicolas HAZOUNME, recteur du grand séminaire philosophât St Paul de Djimè, que l’après-midi s’est passée.C’est d’abord Mr Léon OKIOH, professeur de son état à l’université de Calavi au Bénin et membre actif du Renouveau Charismatique. "Rôle des laïcs dans la mise en œuvre de la réconciliation, la justice et la paix" en est le thème.

Les travaux de la 1ère journée du symposium ont pris fin avec la conférence du Père Philippe KINKPON, recteur de l’Institut Jean-Paul II pour la famille. Et comme cela s’entend c’est de la place de la famille dans la réconciliation qu’il a traité.

Le secrétariat de ce 1er jour a été assuré par les pères Théophile AKOHA et François GNONHOSSOU. les intervenants et les participants sont de divers horizons : Bénin, Afrique, Europe, francophones et anglophones, prêtres, religieux et religieuses, fidèles laïcs, jeunes, pères et mères de famille.

Voici le rapport qu’ils en ont donné.