dimanche 24 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > DOUBLE JUBILE > Samedi de la 3ème

Samedi de la 3ème Semaine de Carême

SAMEDI III

Textes du jour :

- 1ère lecture : Os 6, 1-6
- Psaume : 50, 3-4, 18-19, 20-21ab
- Évangile : Lc 18, 9-14

Thème du jour : demander la miséricorde de Dieu sur nos péchés

Parole du jour :

Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : “Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis !” (Lc 18, 13)

Méditation : Parabole du pharisien du publicain (Luc 18,9-14)

Jésus dit une parabole pour certains hommes qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient tous les autres :

« Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était Pharisien et l’autre, publicain. Le Pharisien se tenait là priait ainsi : "Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes : voleurs, injustes, adultères, ou encore comme ce publicain. Je jeûne deux fois par semaine, et je verse le dixième de tout ce que je gagne." Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel, mais il se frappait la poitrine en disant : "Mon Dieu, prends pitié du pécheur que je suis !" Quand ce dernier rentra chez lui,c’est lui, je vous le déclare qui est devenu juste et non pas l’autre. »

Prière personnelle :

Seigneur, aide moi à comprendre que l’essentiel n’est pas d’abord de vouloir être vertueux de se sentir en règles devant la loi ni même d’avoir bonne conscience ! Aide moi à comprendre que l’essentiel n’est pas d’abord de me sentir coupable ou indigne ; Mais de me situer en vérité devant Toi.