mardi 21 novembre 2017



A c t u a l i t é s
vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)

mardi 26 septembre 2017
Créée en 1932, la communauté catholique de Zian, (...)


En vrac !
vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > DOUBLE JUBILE > Temps de carême (...)

Temps de carême : Mercredi des cendres

Temps de carême : Mercredi des cendres

Le mercredi des cendres

« Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle » Le mercredi des cendres nous introduit dans le temps liturgique appelé : Carême dont le but est de préparer tous les croyants à la fête de la Pâques qui célèbre et actualise le mystère de la résurrection du Christ, mystère central de la foi de l’année liturgique. Dans la richesse de ses éléments, le temps de carême invite à centrer sur soi la parole de Dieu, cette parole qui appelle à la conversion « déchirez vos coeurs et non point vos vêtements » annonce le prophète Joël. Le sens fondamental de cette exhortation montre que la conversion et le repentir sont avant tout un changement intérieur de l’homme avant d’être une expression rituelle externe. Le mal est dans le coeur avant de se traduire en actes. Les pratiques de pénitence doivent exprimer la conversion du coeur, car les faux- semblants ne trompent pas Dieu. La conversion doit être consciente et radicale. Le coeur auquel on fait appel, représente l’homme qui réfléchit et prend des décisions avec responsabilité. En ce jour les croyants sont conviés à un moment de recueillement et de réflexion avant d’entreprendre le chemin vers la Pâques du Seigneur qui par l’intermédiare de son prophète Joël, de saint Paul et de Jésus lui-même, rappelle à tous le monde le but à atteindre, les moyens à mettre en oeuvre et l’esprit dans lequel il faut cheminer. Un intinéraire de conversion à Dieu dont le péché a éloigné est tracé pour tous : « pitié Seigneur, pour ton peuple » (Jl 2,12-18 ; « au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu. Celui qui n’a pas connu le péché, Dieu l’a pour nous identifé au péché des hommes, afin que grâce à lui, nous soyons identifiés à la justice de Dieu » (2Co 5,2-6,2). Jeûne, prière et aumône, les trois oeuvres traditionnelles de ce temps doivent être vécues en se gardant de toute hypocrisie : « Evitez d’agir devant les hommes pour vous faire remarquer ». Vivre ces oeuevres devant Dieu et pour Dieu seul, voilà le seul chemin de la vraie récompense divine, autrement tout tombe dans la vanité et parce que « Dieu voit ce que tu fais dans le secret » (Mt 6,1-6.16-18). Au-delà de tout, il faut confesser son appartenance au peuple des pécheurs, en recevant les cendres pour sortir du tombeau avec le Christ, lui vainqueur du péché et de la mort. Il faut se laisser réconcilier avec soi-même, avec le prochain et avec Dieu pour s’ouvrir à la grâce du pardon acquis par le Christ qui a pris sur lui le péché du monde pour nous identifiés à la justice, à la sainteté de Dieu. « Au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu » (2Co 5,20). Comme nous le recommande le synode sur : La Réconciliation, Justice et Paix, notre médiation durant ce temps, sera concentrée sur des pensées sur la réconciliation : réconciliation avec nous-même, réconciliation avec les autres, réconciliation avec Dieu, réconciliation avec les pauvres.