vendredi 22 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Pastorale de la > Jeunes > Journées Mondiale > JDJ : Avrankou (...)

JDJ : Avrankou 2012 : 1er JOUR

Ces jours tant attendus sont arrivés. Alors que 19 heures allaient sonner, les premières délégations allant prendre part à la Journée diocésaine de la Jeunesse foulaient le sol béni d’Avrankou. Dagbé, Kouti, Tchaada, Ekpe, Dowa, Dangbo, Kessounou, Hondji, Sakété, Pobè et j’en oublie. Minibus, bus, et autres moyens de transport en commun commencèrent à déverser des dizaines de jeunes sur la cour de la paroisse. Tenez ! Ceux de Daagbé et de Tchaada par exemple sont venus à pieds, au son des chants et des danses. Quand on est jeunes dit l’un d’eux, il faut poser des actes dont on aura à parler avec fierté et même gloriole demain.

L’équipe d’accueil a failli être débordé. Il fallait rapidement inscrire et enregistrer les arrivants ; leur donner des badges et les orienter vers les lieux d’hébergement/ A cet effet quatre lieux ont été retenus : Le collège d’enseignement général de la localité, la paroisse, les écoles privées Bambinos et Dynamo.

Accueil et inscription

Croyez-vous que le voyage les a épuisés. Erreur ! Ils jouaient de plus belle. Au carrefour d’Avrankou, le monde s’amassait peu à peu. C’est inhabituel. A 20H 30, la place était noir de monde. La caravane allait commencer. Il fallait signaler l’arrivée des forces vives de l’Eglise diocésaine dans la localité pour le weekend. Elle s’ébranla en deux groupe, la caravane.

Un 1er passa devant le centre de santé d’Avrankou, cet itinéraire comme convenu l’a conduit à l’hotel de ville. De là, il s’est rendu au CEG puis piqua droit sur la paroisse. L’itinéraire du 2nd est un peu plus long. Parti du Carrefour comme le 1er groupe, il sont allé jusqu’aux bureaux des PTT, pour prendre la voie de Kouti. Ce qui les a amené au Centre des malades mentaux. En ligne droite, il sont parvenus devant le CEG pour se rendre enfin à la paroisse. C’est alors que le curé doyen, le Père Frumence V. les a accueillis par un mot de bienvenue.

Quelques consignes ont été donnés. Les jeunes rejoindront leur différents lieux d’hébergement pour se restaurer et passer la nuit. le 31 mars à 08h, la journée commencera par la messe d’ouverture. A l’heure où nous paraissons, rès de 2000 de jeunes sont déjà arrivés et inscrits officiellement.

Père V. Frumence