mardi 21 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > Un prêtre et un (...)

Un prêtre et un musulman témoignent de Marie

Un musulman répond aux questions d’un prêtre sur la Vierge Marie.

Il s’appelle Karim ANORIN. Il a aussi un prénom catholique Oscar, mais il est un bon musulman et fier de l’être. Agé de 36 ans, journaliste de profession, Karim ANORIN est l’invité du curé de la Paroisse Sacré-Cœur de Wadon pour le grand rassemblement marial organisé dans le cadre de la consécration du monde au Cœur Immaculé de Marie initié par le Saint Père.

Monsieur Karim a donné son vibrant témoignage à tous les amis de Marie pour accroître leur amour à la Vierge. Nous reprenons ici quelques vibrants propos dignes d’éloges.

-  A la première question : Comment s’explique votre amour à la Vierge ? Monsieur Karim répond ceci :

-  « Il y a deux ans environs, un soir, quand j’accompagnais mon épouse (catholique) au lieu de prière « Maria Tokpa » où elle a l’habitude de prier, j’ai décidé de prier avec elle. C’était la première fois que je franchissais véritablement le portail de ce lieu de recueillement dont j’ai souvent entendu parler. Je dois dire au passage que chaque fois que j’accompagnais ma femme là-bas, je restais au portail à l’attendre. Mais je me rappelle que ce jour-là, devant la Vierge Marie, j’avais la chaire de poule. J’étais tellement ému que je croyais que je n’étais pas devant une simple statue, mais devant la Vierge Marie. Depuis ce jour, je vais souvent prier là-bas seul ou avec mon épouse. Les jours qui ont suivi, quand je me retrouve seul dans ma chambre, je sentais la présence de la Vierge Marie. Quand je suis au salon, je me disais qu’elle doit être dans la chambre. Et quand j’étais dans la chambre, je me disais qu’elle doit être au salon. Voilà, tout est parti de là et la Vierge Marie est devenue une Mère pour moi, une Mère qui jusqu’à présent continue d’intercéder pour moi auprès de Dieu puisque tout ce que j’entreprends et que je lui soumets marche. »

Notons que cette rencontre de Karim avec la Vierge a suscité une grande ovation de la part des fidèles.

-  A la deuxième question du curé qui est de savoir en tant que musulman, est-il bien de prier la Vierge Marie ?

-  Notre conférencier répond : « Effectivement, je me suis posé cette question. Ceci m’a d’ailleurs poussé à faire des recherches pour comprendre le regard que porte l’Islam sur la Vierge Marie. Et là, je vous avoue que j’ai été tout de suite comblé par ce que j’ai découvert dans le Saint Coran. J’ai été agréablement surpris de constater que Marie ou Myriam est la seule femme au monde à qui toute une sourate (chapitre) a été consacrée dans le Saint Coran.

A cet effet, il a partagé quelques points du Coran : le Saint Coran dit dans la sourate 19 : « Que la paix soit sur lui le jour où il naquit, le jour où il mourra et le jour où il sera ressuscité vivant ! Autre mention dans le livre (le Coran), Marie quand à elle se retira de sa famille en un lieu vers l’Orient… ». D’abord une remarque : dans le Coran aucune sourate n’a été entièrement consacrée à Jésus-Christ mais plutôt à la Vierge Marie. Quelle magnificence de la Vierge Marie.

Dans la sourate 19 consacrée à la Vierge Marie il est dit : « Comment aurais-je un fils quand un homme ne m’ai touché ? Ce passage est bien connu des catholiques et rappelle aux musulmans l’humilité de la Vierge Marie. »

Pour moi, la Vierge Marie n’a pas de pareil sur terre. Un autre point important, Marie est unie à son Fils Jésus. La sourate 19 versets 98 dit ceci : « tel est Issa ou Jésus fils de Marie, Parole de Vérité. »

A la grande surprise de tous les auditeurs, Monsieur Karim a présenté avec éclat l’enfance de Marie. Marie était la fille d’Imran et de sa femme Hannah. Imran était de descendance davidique, c’est-à-dire descendant de David. Il provenait donc d’une famille de prophètes, d’Abraham, en passant par Noé, jusqu’à Adam (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur eux tous). Tel que mentionné dans le Coran, elle est née dans la famille élue d’Imran, qui était né dans la famille élue d’Abraham, qui lui était né également dans une famille élue. Hannah (Anne), la maman de Marie était une femme stérile dont l’unique désir était d’avoir un enfant et qui avait promis à Dieu que s’Il exauçait son souhait d’avoir un enfant, elle ferait en sorte qu’il se consacre à son service au Temple. Dieu répondit à son invocation et elle devint enceinte. Mais lorsqu’elle donna naissance à l’enfant, elle fut attristée de constater que l’enfant était une fille, car c’était normalement les garçons qui se consacraient au service de Dieu dans le Temple.

Puis, lorsqu’elle eut accouché, elle dit : « Seigneur ! Voilà que j’ai accouché d’une fille. » Mais Dieu dit, dans le Coran : « Dieu savait mieux que quiconque de ce dont elle avait accouché…car Dieu avait choisi sa fille Marie pour l’un des plus grands miracles de la création : la naissance de Jésus, conçu par une mère restée vierge. Hannah nomma sa fille Marie (Maryam en arabe) et demanda à Dieu de les protéger, elle et son enfant, contre Satan : « Je l’ai nommé Marie et certes, je demande ta protection, pour elle et pour sa descendance, contre Satan le banni. »

Monsieur Karim n’est pas seulement imbu de connaissance mariale mais il connait aussi la déclaration des conciles du Vatican II sur l’attachement des musulmans à la Vierge Marie. Dans la déclaration NOSTRA AETATE, le concile Vatican II exprime en ces terme : « ils honorent Marie la mère virginale de Jésus et souvent ils l’invoquent avec dévotion. »

Alors Monsieur Karim n’a pas tari de paroles pour témoigner de son affection filiale à la Vierge. Nous ne pouvons pas tout raconter mais son mot nous sert de conclusion : « Je demanderai à tous ceux qui nous lisent, chaque fois que vous réciterez le chapelet dans la foi et la sincérité, pensez à vos frères musulmans auprès de cette Auguste Reine qu’est la Vierge ».

Cassandre VITOULE,

paroissienne de Wadon