vendredi 22 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > Voeux perpétuels (...)

Voeux perpétuels de la Sr Reine Lénina SETTON (NDA)

Le quinze septembre 2013, la paroisse Saint Esprit d’Affamey a connu un événement inédit : les vœux perpétuels de la sœur Reine Lénina Affiwa SETTON. Au delà de toute la beauté de la liturgie vécue et de la fête, nous avons opté présenter ici l’histoire de la vocation de la sœur, présentée par elle-même et quelques photos pour permettre à tous de vivre d’une certaine manière cette cérémonie qui restera inoubliable dans bien des cœurs. Béni soit Dieu.

A la croisée des chemins

Voici trois ans et quelques mois que je fais une joyeuse expérience aux côtés de quelques femmes africaines. En effet, les pères de la paroisse Saint Antoine de Padoue de Sin el Fil m’avaient demandé en 2010 si je pouvais accompagner Isabelle, une femme ivoirienne qui demandait à se faire catéchiser. Avec l’accord de ma communauté j’ai commencé le cheminement avec elle. C’est ainsi qu’a commencé l’aventure qui perdure encore.

Aventure qui est à la fois aventure avec l’humanité et aventure avec le Christ. En effet, cet espace de la catéchèse est d’une part une occasion de la découverte et de la transmission de notre foi. D’autre part, il constitue une vraie rencontre de partage, d’écoute et en fin de compte, un espace de vie pour ces femmes. Conformément aux clauses des contrats qui les liens aux familles dans lesquelles elles travaillent, certaines ont la possibilité de sortir une fois par mois ; d’autres peuvent sortir tous les quinze jours. Nombreuses aussi sont celles qui n’en ont pas du tout la possibilité.

En dehors du contenu de la catéchèse proprement dite, nous avons très souvent un temps de partage autour de la Parole de Dieu proposée pour la liturgie du jour de la rencontre. Quelle profondeur dans les échanges ! Je suis toujours sidérée par la pertinence et la richesse des partages. En échangeant avec elles sur le pourquoi de leur cheminement, la réponse de chacune converge vers le fait qu’elles croient profondément que la vie ne trouve son vrai sens que lorsqu’elle fait de la place à Dieu.

Le groupe est hétérogène d’année en année. En 2010-2011 j’ai suivi une Ivoirienne, Isabelle. Elle a reçu le Baptême, la Confirmation et la première Communion. L’année suivante, elles étaient trois : Philomène, une béninoise et Carine une franco-libanaise née en Côte d’Ivoire de père musulman. Elles ont reçu les sacrements de l’initiation chrétienne. Les deux autres, Valentine et Diane toutes deux béninoises ont reçu la confirmation. Depuis Mars 2012, j’accompagne un groupe de trois togolaises (Joséphine, Chimène et Elodie) et une sénégalaise (Elisabeth). Cette dernière et Joséphine se préparent à la confirmation et les deux autres au Baptême.

Au terme de mon parcours aux côtés de ces braves femmes, je sens en moi une très grande joie et j’en rends grâce au Seigneur. Belle expérience d’apôtre !!! J’ai partagé les joies et les peines de ces dames venues au Liban chercher du travail afin de se construire un certain avenir. Le Seigneur a fait de moi un témoin de leur croissance et de leur cheminement avec Lui. Je lui rends grâce. D’une manière plus élargie,, je crois qu’en tant que sœur NDA, cette expérience a été une certaine actualisation du « connaître et aimer Dieu pour le faire connaître et aimer ». En effet, cette mission a nécessité un soin particulier. Je sentais la grande nécessité de préparer mes cours et de les étoffer avec la plus grande attention possible. Alors, il me fallait me mettre à jour en lisant par exemple les messages et les articles de l’Eglise pour chaque temps fort d’une part et d’autre part, des articles et documents pouvant contribuer à leur formation. C’est le lieu aussi de souligner l’apport de mes cours reçus à l’ISSR qui m’ont vraiment aidée à aborder certains sujets dans le cadre de cette catéchèse avec les adultes. Bref, c’est une véritable occasion pour moi de mettre à profit tout ce qui était à ma disposition pour étancher un tant soit peu la soif des ces femmes « MAGES » qui sont à la recherche du Seigneur et Sauveur. Toutefois, à côté de cette jubilation, je porte en mon cœur la grande peine de ces nombreuses femmes qui désirent renouer leur relation avec le Christ mais qui n’ont pas la possibilité de sortir. Mais je garde confiance car, « l’Esprit travaille de manière mystérieuse dans le cœur de chacun » et il saura trouver les moyens de les consoler en attendant que l’heure de la libération ne sonne pour elles. Enfin, j’aimerais rendre grâce au Seigneur pour cette occasion qu’il nous offre de continuer sa mission ; Lui qui a œuvré durant toute sa vie terrestre pour le relèvement de tout homme et de tout l’Homme. C’est bien ce que rappelle le message de Benoît XVI pour le temps de carême 2013 quand cite Paul VI dans Populorum progressio : « Le premier et principal facteur de développement est l’annonce du Christ » (cf. n. 16). Père Augustin Planque, par ton intercession, que jamais rien ne nous empêche de saisir toutes les occasions pour annoncer la Bonne Nouvelle. Bonne Nouvelle qui est finalement « la Parole qui étanche la soif de l’Absolu et de bonheur qui habite chaque personne. Que l’Esprit de Pentecôte redynamise notre foi et notre zèle pour la noble mission qui est la nôtre. AMEN

Sr Reine

Album photos des voeux perpétuels de la Sr Reine Lénina SETTON