Le sanctuaire Notre-Dame des Lagunes fête ses 60 ans

VIVES LES NOCES DE DIAMANT...

Il était une foule innombrable, qu’on avait du mal à dénombrer, massée au cœur du Sanctuaire Notre-Dame des Lagunes (Maria Tokpa) et débordant dans les rues environnantes. Il était un peuple immense, qui chantait les merveilles de la Vierge Marie, ce dimanche 17 Février 2020. L’occasion s’y prêtait. Maria Tokpa fêtait ses 60 ans. Lancé depuis le dimanche 10 Février 2019, le jubilé a connu en ce jour son apothéose. Les fidèles, venus de tous les horizons de notre diocèse et d’ailleurs, y étaient d’abord pour un devoir de mémoire…

60 ANS PLUS TÔT…

On s’en souvient en effet; sur l’initiative pastorale de son Excellence Monseigneur BOUCHEIX, la statue de la Vierge Marie a été érigée à Maria Tokpa en remerciements pour tous ceux qu’elle a sauvés du cruel naufrage de 1954 alors qu’une délégation de séminaristes et de professeurs du Grand Séminaire Saint Gall de OUIDAH se rendait participer à un Congres Marial à Lagos. Ce congrès, initié par Monseigneur Taylor, avait pour objectif d’entretenir et de développer dans le cœur des fidèles la dévotion à Marie Immaculée, Mère de Dieu et Mère des hommes. Dans notre sous-région, un tel évènement était inédit et d’une portée spirituelle inédite.

60 ANS APRÈS…

Depuis lors, le sanctuaire est devenu  un pôle d’attraction spirituelle avec une expérience avérée des prévenances de la Vierge Marie pour tous ceux qui foulent de leurs pieds le sol de Maria Tokpa. Avec la présence permanente de quatre (04) prêtres, les pèlerins bénéficient d’un attention spirituelle particulière. Les messes sont dites tous les jours de la semaine. Celle du lundi matin est dédiée aux travailleurs, aux artisans, aux commerçants et rassemble au moins cinq cent (500) pèlerins ; celle du mercredi soir pour les malades et du jeudi soir pour les femmes enceintes et les foyers en difficultés. La messe du vendredi midi est une messe de dévotion populaire qui mobilise entre mille et mille deux cents (1000-1200) pèlerins venus de toutes parts. Elle est précédée d’une adoration à la fin de la messe de 6H45, adoration au cours de laquelle les vingt mystères de la vie de notre Seigneur Jésus-Christ sont médités.  Les veillées de chaque premier vendredi du mois ont eu lieu normalement avec près de mille cinq cent (1500) participants à chaque veillée.

60 ANS MAINTENANT…

C’est le rayonnement de cette ferveur spirituelle qui s’est laissé voir par la joie qui débordait de toutes parts en ce jour de grand jubilé. La messe pontificale a été dite à 10 heures par l’Ordinaire du lieu, Monseigneur Aristide GONSALLO, accompagné d’une centaine de prêtres. Il rappelait dès l’entame de sa prédication la portée spirituelle du pèlerinage:

Le pèlerinage nous apprend à être vivants spirituellement. En effet, le chrétien qui veut rester vivant sur le plan spirituel doit se faire pèlerin. Certes, il ne possède pas Dieu mais il va à sa rencontre. En voyageant, le chrétien pèlerin acquiert de l’expérience. En marchant, il s’instruit. En se déplaçant, il se transforme afin de se laisser de plus en plus posséder par Dieu.

[Lire l’intégralité de l’homélie]

A la fin de la messe, sous une grande ferveur spirituelle, Mgr Aristide a couronné la Vierge de Maria Tokpa. La fête s’est poursuivie avec des réjouissances populaires et des concerts donnés par divers artistes religieux.

LA RÉDACTION

VOIR LES NOCES DE DIAMANT EN IMAGES

4 comments

  1. LOKO Emile du S-C de Wadonn 18 février, 2020 at 18:32 Répondre

    Marie, notre Mère à tous. Elle est formidable ; et la fête valait la peine d’être organisée avec tant de ferveur.

  2. Kossou Reine 18 février, 2020 at 16:38 Répondre

    Ce jour a été tellement marque positivement pour moi car j’étais avec ma maman chérie couronnée et rien que de la joie autour d’elle.

Laissez un commentaire