MARIE, MODÈLE DE VIE INTÉRIEURE

0
29

En ce mois du Rosaire, la Rédaction nous propose en modèle trois (03) attitudes intérieures de la Vierge Marie qui lui ont permis de communier profondément à la vie de Jésus…

Choisir Marie comme modèle de vie intérieure, c’est cultiver notre intériorité avec Elle, l’humble servante du Seigneur. Trois attitudes principales peuvent nous y aider : imiter sa confiance en Dieu, son silence – méditation des événements de la vie- et son don total à Dieu et au prochain.

1- Cultiver la confiance en Dieu comme Marie

A l’Annonciation, Marie fait confiance au message de Dieu annoncé par l’ange Gabriel. Elle ne cherche pas à contrôler ce que l’Ange lui dit. Elle s’abandonne.

Confiance en la Parole créatrice de Dieu, confiance en la Vie, confiance en Dieu Lui-même, car Dieu est Chemin, Vérité et Vie (Jn 14,6). Il nous indique le chemin par Sa Parole, nous ouvrant ainsi à la Vérité de nos existences et entretient la Vie de nos êtres. Cette confiance en Dieu ouvre la voie à une vie intérieure, une vie d’union à Dieu, à la paix intérieure.
Par contre, en voulant coûte que coûte contrôler et maîtriser tous les coins de notre vie, et même les personnes (conjoint, amis, collègues), nous nous condamnons à vivre dans l’angoisse permanente. La confiance nous conduit à une attitude intérieure d’abandon au réel, et nous arme aussi à accepter l’imprévu, la souffrance… comme Marie au pied de la Croix contemplant son unique Fils crucifié.

2- Cultiver le silence et la méditation à l’exemple de Marie

A l’Annonciation, nous pouvons aussi contempler le silence de la Vierge face à l’Ange. Elle ne pose pas une multitude de questions. Elle garde sa quiétude devant ce nouveau projet. Également lisons-nous dans l’Evangile selon St Luc, après le recouvrement de Jésus au temple, « Marie gardait fidèlement toutes ces choses dans son cœur et les méditait » (Lc 2, 51). Marie conserve le silence en tout ce qu’elle vit. Elle préserve le silence qui donne Dieu, fruit de sa confiance en Lui. Mieux, Elle médite dans le silence de la confiance, le silence de la Foi, tout ce qui lui est donné de vivre.

Comme nous l’entendons souvent de la bouche des croyants, « le hasard n’existe pas dans la vie du chrétien ». Tout est Grâce. Chaque événement de nos vies est donc porteur d’un sens divin, des marques de la Main invisible de Dieu. Ainsi, il est important de prendre le temps de méditer en silence les situations de nos vies, et non passer d’une situation à une autre, comme nous « zappons » d’une chaîne à l’autre quand nous suivons la télévision !

Le vrai silence se trouve au fond de soi. Le cultiver avec Marie, c’est s’apaiser, échapper provisoirement aux tensions de l’existence pour contempler les situations de nos vies. La méditation de la Parole de Dieu et la méditation des événements de la vie nous entraînent à une relecture périodique de notre vie à la lumière de cette Parole. Marie devient alors notre modèle et nous enseigne le recueillement à travers son silence intérieur et sa vie de prière.

Mais ce silence de Marie n’est pas fermeture sur Elle-même, mais plutôt ouverture au prochain. Nous pouvons contempler Marie qui après l’annonce de l’Ange, accueille le message en silence, et court pour rendre une visite fraternelle à sa cousine Elisabeth, dont l’Ange Gabriel lui a parlé. Notre recherche d’intériorité en nous unissant à Dieu, ne doit point nous couper du prochain. Avec Marie, ne cultivons pas l’intériorité pour juste retrouver notre quiétude personnelle, mais pour rencontrer Dieu et le prochain. « Il y a des âmes qui revendiquent la solitude pour se trouver elles-mêmes, et d’autres qui la cherchent pour se donner à Dieu et aux autres »

3- Se donner entièrement comme Marie, et non à moitié

Faire confiance à Dieu et accueillir sa Volonté dans le silence du cœur doivent nous inciter à nous impliquer totalement dans le plan de salut de Dieu pour notre propre personne et pour l’humanité. Toute la vie de Marie, depuis l’Annonciation jusqu’à la Résurrection, en passant par la Passion-mort de son Fils unique, nous le montre. Il s’agit à la fois d’abandon et d’engagement.

La confiance en la vie demande un engagement pour soi-même et pour les autres. Les attitudes de confiance et silence-méditation ne doivent point nous amener à la passivité, mais à un plus grand sens de responsabilisation face à notre vie et à celle du prochain. Le don entier et renouvelé de soi à Dieu et aux autres, élargit toujours plus les horizons de notre vie intérieure, notre vie d’union à Dieu.

En somme, cultiver notre vie intérieure avec Marie, c’est cultiver la présence à soi-même, à Dieu et au prochain, chaque jour de notre vie. Confiance, Silence, Don de soi à la suite de Marie.

La Rédaction

Leave a reply