Méditation du Vendredi 20 Mars 2020

S'engager avec l'Évangile du jour

Texte de l'évangile: Mc 12, 28b-34

Un scribe qui avait entendu la discussion, et remarqué que Jésus avait bien répondu, s’avança pour lui demander: «Quel est le premier de tous les commandements?». Jésus lui fit cette réponse: «Voici le premier: Écoute, Israël: le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Voici le second: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là».

Le scribe reprit: «Fort bien, Maître, tu as raison de dire que Dieu est l’Unique et qu’il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son coeur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toutes les offrandes et tous les sacrifices». Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit: «Tu n’es pas loin du royaume de Dieu». Et personne n’osait plus l’interroger.

Méditation

Le commandement de l’amour est unique

A y voir de près, le premier commandement que le Seigneur nous donne est d’écouter pour recevoir avec bienveillance sa Parole. Écoute Israël ….C’est dans l’écoute de celle-ci que l’Homme puise la grâce d’aimer Dieu et d’aimer le prochain.

Les deux amours sont si liés qu’ils ne font qu’un et valent plus que tout le reste. On ne peut s’approcher vraiment de Dieu sans commencer par aimer tout ce que Dieu aime. L’amour de Dieu et l’amour du prochain se réclament du même amour. C’est le même amour qui s’exprime de façon différente.

Le commandement de l’amour est un. Et Jésus nous invite à briser les murs que nous édifions entre l’amour divin et l’amour humain. L’amour humain en effet s’épuise sans cesse. Or en puisant dans l’amour divin à travers notre capacité d’écouter Dieu dans sa Parole, nous apprenons à aimer éternellement Dieu et le prochain.

Certes, ce n’est pas du jour au lendemain que nous pourrions l’aimer de tout notre coeur, de toute notre âme, de toute notre force. Il nous faut laisser à Dieu le temps de nous guérir de nos infidélités et de nous aimer d’un amour gratuit. Ainsi, triomphant de toutes nos résistances et de toutes nos peurs, nous osions répondre à son amour par le don de tout notre être dans la force de l’Esprit Saint.

Si nous parvenons à accueillir la grâce du premier commandement, le second suivra spontanément, car nous allons aimer notre prochain de l’amour qui vient de Dieu.

Père Constantin Houénagnon BOKO

Résolution

Donnez du temps aujourd’hui à Dieu pour se recevoir de lui par une méditation d’au moins 15 mn

Laissez un commentaire